Médecins du Maroc Index du Forum Médecins du Maroc
Site spécialisé en diffusion d'information sur les actualites des Médecins et de la Médecine au Maroc
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Médecins du Maroc 
Bienvenue sur le forum des médecins du Maroc : nous cherchons des modérateurs pour le forum si vous êtes intéressé contacter l'administrateur
La maladie coeliaque à EXPOPHARMA 2017 à Rabat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Société, syndicat (SIMSP) -> Travail associatif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dr Khadija Moussayer
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2016
Messages: 21
Localisation: Casablanca
Sexe: féminin
Point(s): 21
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer 1 Fév 2017 - 13:13    Sujet du message: La maladie coeliaque à EXPOPHARMA 2017 à Rabat Répondre en citant


La maladie cœliaque, ou intolérance au gluten, est de nos jours une des maladies digestives les plus fréquentes au Maroc. 10 à 15 % des cas seulement seraient aujourd’hui diagnostiqués. Son unique traitement consiste à suivre un régime sans gluten strict et à vie. Le congrès international des pharmaciens (EXPOPHARMA 2017), les 20 et 21 janvier à Rabat, a été l’occasion pour l’association marocaine des intolérants et allergiques au gluten (AMIAG) d’y faire le point sur cette pathologie lors d’une table ronde animée par sa présidente, le Dr Maria Chentouf, pharmacienne, et sa vice-présidente, le Dr Khadija Moussayer, spécialiste en Médecine interne et en Gériatrie.

SOMMAIRE
UNE AFFECTION SURVENANT AUSSI BIEN A L’ENFANCE QU’A L’AGE ADULTE
UNE FORTE PREDISPOSITION GENETIQUE A LA MALADIE
LE REGIME SANS GLUTEN (RSG)
ANNEXES
LES BONNES REGLES DU REGIME SANS GLUTEN
L’ASSOCIATION MAROCAINE DES INTOLERANTS ET ALLERGIQUES AU GLUTEN (AMIAG) : SES MISSIONS


La maladie cœliaque, mieux connue sous le nom d’intolérance au gluten, est une pathologie auto-immune au cours de laquelle le système immunitaire, chargé normalement de nous défendre des agressions (des bactéries, virus…), se dérègle et attaque les constituants sains de l’organisme. Le responsable en est le gluten, une protéine contenue dans les céréales (blé, orge, seigle…) qui provoque chez certaines personnes cette réaction anormale. Celle-ci induit des dommages de la paroi de l’intestin grêle et des troubles de l’absorption du fer, du calcium, et des vitamines. La seule solution thérapeutique à ce mal est la suppression à vie du gluten de l’alimentation.
UNE AFFECTION SURVENANT AUSSI BIEN A L’ENFANCE QU’A L’AGE ADULTE
Classiquement, elle était connue surtout comme une affection de nourrissons et d’enfants en bas âge avec des signes se limitant à l’appareil digestif alors qu’actuellement on la rencontre de plus en plus souvent chez l’adulte, même au delà de 65 ans. Les manifestations sont alors très étendues et rendent son diagnostic parfois difficile, telles des douleurs articulaires, une ostéoporose, des anémies, des fausses couches à répétition, des aphtes buccaux, une dermatite ou même encore des maux de tête, une fatigue chronique, une anxiété et une dépression.
De plus, 15 à 25 % des cœliaques sont ou seront atteints d’une autre maladie auto-immune comme le diabète de type 1, des thyroïdites ou des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin…
UNE FORTE PREDISPOSITION GENETIQUE A LA MALADIE
Il existe une forte prédisposition familiale et donc génétique à la maladie puisque les membres de la même parenté en sont touchés dans 10 % des cas. Cette héritabilité est en relation avec notre «carte d’identité biologique» (le système HLA - Human leukocyte antigen), un groupe de molécules situées à la surface de nos cellules et qui identifient et distinguent chacun de nous des autres. Certains marqueurs (nommés gènes DQ2 et/ou DQ8) sont présents chez pratiquement toutes les personnes souffrant de la maladie cœliaque et leur absence suffit à écarter ce risque.
Au Maroc, la maladie reste encore peu connue malgré qu’elle atteigne environ 1% de la population, avec en particulier une prédisposition encore plus élevée dans les populations du sud marocain. La très grosse majorité des personnes atteintes ne sont pas diagnostiquées ou mettent de nombreuses années avant que l’atteinte ne soit bien confirmée. Le diagnostic et la prise en charge de la maladie sont le plus souvent effectués par, outre le médecin généraliste, le pédiatre (pour les enfants), le gastroentérologue et le spécialiste en médecine interne (pour les adultes).
LE REGIME SANS GLUTEN (RSG)
Le régime alimentaire sans gluten est la seule base à l’heure actuelle du traitement de la maladie. Si, en théorie, il s’agit d’une des prescriptions médicales les plus simples, son application est contraignante et peut constituer une atteinte à la vie sociale, notamment pour les adolescents. Le gluten est en effet présent non seulement dans toutes les denrées à base de blé, seigle et orge comme le pain et les pâtes, mais aussi dans un nombre très important de produits issus de l’industrie agroalimentaire, en particulier les plats cuisinés, les entremets, certains desserts… De nombreuses denrées sont cependant maintenant disponibles (farines de sarrasin, de millet, de quinoa, de riz, etc.) offrant une alternative alimentaire satisfaisante et sûre pour la bonne santé des malades cœliaques

ANNEXES

LES BONNES REGLES DU REGIME SANS GLUTEN (PAR MARIA CHENTOUF)
Il peut souvent se produire des contaminations accidentelles lorsque le régime sans gluten n’est pas suivi par tout le monde à la maison. Pour éviter un incident malencontreux, certaines règles sont donc à respecter. Il faut notamment veiller à :
- Ne pas toucher un aliment « sans gluten » si vous avez manipulé du pain, des biscuits classiques, des pâtes ou tout autre aliment contenant du gluten ; juste avant, il faudra d’abord se laver les mains ;
-.Ne pas utiliser les mêmes planches à découper (surtout celles en bois ou poreuses), bains de fritures, grilles-pain, gaufriers, appareils à croque-monsieur, crêpières, poêles, moules à gâteaux … qui souvent contiennent des miettes de précédentes cuissons. Dans la mesure du possible, mieux vaut d’ailleurs posséder certains ustensiles en double afin d’en réserver un jeu exclusivement pour le « sans gluten », et choisir de l’inox, qui se nettoie facilement ;
-.Commencer par préparer les recettes sans gluten et terminer par les classiques afin de limiter les résidus ou les poussières de farines ;
-.Faire attention aux cuillères ou aux couteaux qu’on plonge dans les pots de confiture, de miel et autres. Une cuillère de miel tartinée sur du pain par l’un, et voilà quelques miettes qui se retrouvent dans le pot… qui devient du même coup interdit à un autre ! Dans la mesure du possible, utiliser des pots séparés;
- Refuser gentiment si des amis ou d’autres personnes proposent leur aide pour la préparation du repas, sauf s’ils sont vraiment bien au courant des interdits ;
- Ne pas utiliser la même éponge pour essuyer des miettes de pain (ou d’aliments contenant du gluten) ou pour laver des casseroles ou des ustensiles qui pourraient servir à la préparation de repas « sans gluten » ; il est préférable d’avoir au moins deux éponges différentes qui n’entre pas en contact ;
- Réserver, dans la mesure du possible, un placard pour tous les aliments «sans gluten» où aucun aliment à risque ne pénètre. Réserver aussi une place pour les ustensiles, bols, cuillères spécifiques, serviette, tasses… uniquement utilisés par l’intolérant ;
Ces mesures de précautions peuvent paraître extrêmes mais elles sont indispensables, surtout pour les débuts du régime afin d’éliminer TOUTES les traces possibles de gluten. Plus tard, il pourra être possible d’assouplir un peu ces règles mais en aucun cas de les oublier car il en va de la santé de la personne intolérante !
LES MISSIONS DE L’ASSOCIATION MAROCAINE DES INTOLERANTS ET ALLERGIQUES AU GLUTEN (AMIAG)
L’Association Marocaine des Intolérants et Allergiques au Gluten - AMIAG a été créée, le 09 Mars 2013, par un groupe de personnes, composé de professionnels de la santé, de personnes atteintes de la Maladie Cœliaque (MC) et de parents d'enfants cœliaques. C'est le manque d’information sur cette maladie, la complexité du régime à suivre et la rareté de produits sans gluten sur le marché qui ont motivé ce groupe à lancer une association destinée à apporter de l'aide aux personnes atteintes.
L’AMIAG, association à but non lucratif, a pour mission la sensibilisation de la population Marocaine sur la Maladie Cœliaque (MC) plus connue sous le nom d’Intolérance au Gluten. Elle a pour objectif de favoriser le dépistage précoce de la maladie cœliaque et d’accompagner les personnes qui suivent le régime à mieux vivre sans gluten. L’AMIAG souhaite à travers ses actions impliquer l’ensemble des instances gouvernementales, scientifiques et médicales au niveau national et international.
L’AMIAG compte apporter soutien et conseil aux personnes concernées et fournir des informations régulièrement mises à jour sur la Maladie Cœliaque (MC) ainsi que sur le suivi du Régime Sans Gluten (RSG).
Casablanca, le 31 janvier 2017

_________________
Dr Khadija Moussayer
Spécialiste en médecine interne


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Fév 2017 - 13:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Société, syndicat (SIMSP) -> Travail associatif Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com