Médecins du Maroc Index du Forum Médecins du Maroc
Site spécialisé en diffusion d'information sur les actualites des Médecins et de la Médecine au Maroc
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Médecins du Maroc 
Bienvenue sur le forum des médecins du Maroc : nous cherchons des modérateurs pour le forum si vous êtes intéressé contacter l'administrateur
Special Residanat Rabat 2012
Aller à la page: <  1, 2, 346, 47, 48332, 333, 334  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Actualités professionnelles et concours -> Spécial RESIDANAT et INTERNAT
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MEDO
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2011
Messages: 753
Point(s): 763
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:34    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Complications des hernies hiatal :
1/introduction :
HH :passage d’une portion de l’estomac ou de la jonction oesogastrique a travers l’hiatus
oesophagiens dans le médiastin, 3types :
*Hernie hiatal par glissement (90/100) :cardia et estomac dans le médiastin.
*Hernie hiatal par roulement :cardia en place .
*Hernie hiatal mixte.
2/complications des hernies hiatales :
A/par glissement ---reflux gastrooesophagiens :
(hernie hiatal par glissement elle seule ne donne pas de reflux sauf s’il est
associé a une hypotonie de SIO)
RGO :est défini par la remonté passif et sans effort de contenu gastrique dans l’oesphage a
travers le cardia.
Diagnostique :
Clinique :
*Tableau typique :
1/pyrosis :maitre symptome :douleur epigatrique rétrosternal ascendate type brulure qui
survien en postprondial ou en antéflexion.
2/régurgitation :montée des aliments par la bouche sans effort de vomissement.
3/odynophagie.
4/hypersalivation.
*Tableau atypique :
ORL :dysphonie de petit mati,
Cardiaque :AP.
Bronchopulmonaire :asthme.
Le RGO peut donner a son tour des complications qui vont se manifester cliniquement
(hémorragie) ou révélé a l’endoscopie :
(50/100 :aspect normal.)
1-oesophagite par reflux.
2-ulcére oesophagiens,ulcére de barret.
3-endobrachyoesophage :processus de cicatrisation durant lequelle la muquese malphigiens
ulcéré sera remplacé par une muquese cylindrique glandulaire.
4-sténose peptique.
5-ADKde l’oesophage.
6-hémorragie oesophagienne.
L’endoscopie permet également d’apprécier la gravité :
Classification de Savary Miller :
Stade 1 : érosion unique non confluente.
Stade 2 : érosion confluente mais non circonférentielle.
Stade3 : érosion circonférentielle.
Stade4 :ulcère profond +sténose.
TOGD permet de visualiser l’HH.
B/par roulement :étranglement herniaire,ulcére de collet.
Etranglement herniaire :douleur épigastrique,vomissement,intolérance alimentaire,dyspnée
collapsus.
A l’ASP :niveau hydroaérique a cheval sur la coupoule diaphragmatique.
3/Traitment :
HHpar glissement :
a/buts :reconstituer l’anatomie de cardia et renforcer la barriére antireflux.
Technique :
Fundoplicature :
1/Nissen par chirugie conventionelle ou coelioscopie :comporte une reposition de cardia en
intra abdominal,fermeture de hiatus oesphagiens par rapprochement des piliers ensuite un
manchonnage de l’oesophage abdominal par la grosse tubérosité de l’estomac.
2/toupet :reposition de cardia et fermeture de l’hiatus ,manchonnage de l’oesophage a
180degré,(partie postérieur uniquement .
La chirurgie indiqué si echec de traitement médical de RGO ou complications si non
traitement médical :Mesure hygiéno diététique,médicament topique,prokinétique ,et les
antiacides.
Endoscopie indiqué si sténose peptique associé.
2HH par roulemlent.
Mesure de réanimation ;lever l’agent d’étranglement et traitement des lésions associés


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:35    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

MEDO a écrit:
Complications des hernies hiatal :
1/introduction :
HH :passage d’une portion de l’estomac ou de la jonction oesogastrique a travers l’hiatus
oesophagiens dans le médiastin, 3types :
*Hernie hiatal par glissement (90/100) :cardia et estomac dans le médiastin.
*Hernie hiatal par roulement :cardia en place .
*Hernie hiatal mixte.
2/complications des hernies hiatales :
A/par glissement ---reflux gastrooesophagiens :
(hernie hiatal par glissement elle seule ne donne pas de reflux sauf s’il est
associé a une hypotonie de SIO)
RGO :est défini par la remonté passif et sans effort de contenu gastrique dans l’oesphage a
travers le cardia.
Diagnostique :
Clinique :
*Tableau typique :
1/pyrosis :maitre symptome :douleur epigatrique rétrosternal ascendate type brulure qui
survien en postprondial ou en antéflexion.
2/régurgitation :montée des aliments par la bouche sans effort de vomissement.
3/odynophagie.
4/hypersalivation.
*Tableau atypique :
ORL :dysphonie de petit mati,
Cardiaque :AP.
Bronchopulmonaire :asthme.
Le RGO peut donner a son tour des complications qui vont se manifester cliniquement
(hémorragie) ou révélé a l’endoscopie :
(50/100 :aspect normal.)
1-oesophagite par reflux.
2-ulcére oesophagiens,ulcére de barret.
3-endobrachyoesophage :processus de cicatrisation durant lequelle la muquese malphigiens
ulcéré sera remplacé par une muquese cylindrique glandulaire.
4-sténose peptique.
5-ADKde l’oesophage.
6-hémorragie oesophagienne.
L’endoscopie permet également d’apprécier la gravité :
Classification de Savary Miller :
Stade 1 : érosion unique non confluente.
Stade 2 : érosion confluente mais non circonférentielle.
Stade3 : érosion circonférentielle.
Stade4 :ulcère profond +sténose.
TOGD permet de visualiser l’HH.
B/par roulement :étranglement herniaire,ulcére de collet.
Etranglement herniaire :douleur épigastrique,vomissement,intolérance alimentaire,dyspnée
collapsus.
A l’ASP :niveau hydroaérique a cheval sur la coupoule diaphragmatique.
3/Traitment :
HHpar glissement :
a/buts :reconstituer l’anatomie de cardia et renforcer la barriére antireflux.
Technique :
Fundoplicature :
1/Nissen par chirugie conventionelle ou coelioscopie :comporte une reposition de cardia en
intra abdominal,fermeture de hiatus oesphagiens par rapprochement des piliers ensuite un
manchonnage de l’oesophage abdominal par la grosse tubérosité de l’estomac.
2/toupet :reposition de cardia et fermeture de l’hiatus ,manchonnage de l’oesophage a
180degré,(partie postérieur uniquement .
La chirurgie indiqué si echec de traitement médical de RGO ou complications si non
traitement médical :Mesure hygiéno diététique,médicament topique,prokinétique ,et les
antiacides.
Endoscopie indiqué si sténose peptique associé.
2HH par roulemlent.
Mesure de réanimation ;lever l’agent d’étranglement et traitement des lésions associés


merciiiiiiiiiiiiiiiiiii medo


Revenir en haut
MEDO
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2011
Messages: 753
Point(s): 763
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:44    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

dralaoui a écrit:
Est ce que vous savez combien de personne se présente au concours de rabat, cad l Année dernière par exemple, plus ou moins, merci


Sincerment, Casa ça sera la bonne affaire! et je commençais à y penser
--> Afflux des candidats vers Rabat; sous pretexte k le programme est bien présenté; facile.... !
--> 321 postes sures
--> La pluuupart de ceux ki ont passé le concours d'integration et on en réussi sont des étudiants de Casa
--> Il avait l'habitude que le nombre des postes sur Casa sont minimes; contrairement à celui de Rabat!
--> PAs de note éliminatoire!
--> possibilité de permutation à Rabat!
..... .............


Revenir en haut
run doc
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2012
Messages: 106
Point(s): 108
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:49    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Je n'ai pas de chiffre, mais je sais que Rabat attire beaucoup de candidats d'autres villes (beaucoup plus que Casa)...

Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:49    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

MEDO a écrit:
dralaoui a écrit:
Est ce que vous savez combien de personne se présente au concours de rabat, cad l Année dernière par exemple, plus ou moins, merci


Sincerment, Casa ça sera la bonne affaire! et je commençais à y penser
--> Afflux des candidats vers Rabat; sous pretexte k le programme est bien présenté; facile.... !
--> 321 postes sures
--> La pluuupart de ceux ki ont passé le concours d'integration et on en réussi sont des étudiants de Casa
--> Il avait l'habitude que le nombre des postes sur Casa sont minimes; contrairement à celui de Rabat!
--> PAs de note éliminatoire!
--> possibilité de permutation à Rabat!
..... .............


je connais bcp de personnes qui ont réussi à casa, franchement moi aussi j'hésite fort entre rabat et casa!!
mais, est ce que le programme est le même???


Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:50    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Medo, en chirurgie, on doit pas détailler les techniques ?

Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:52    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

3afakoum le cours dial sténose peptique : chirurgie 3 merciiiiii bcp

Revenir en haut
MEDO
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2011
Messages: 753
Point(s): 763
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:55    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

ya des sujets en commun, peu importe; reste encore du temps pr rectufier le tire; voire meme se contenter de ce qui est commun et en y ajoutant des hhypersortables! le but c'est de réussir le residanat!
C'est comme ça comment je raisonne ! o ALLA ijib lifiha lkhayr!


Revenir en haut
MEDO
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2011
Messages: 753
Point(s): 763
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:56    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

dr Oza a écrit:
3afakoum le cours dial sténose peptique : chirurgie 3 merciiiiii bcp


Sténose péptique de l’oesophage.
DEFINITION - GENRALITES : Diminution du calibre de l’oesophage sur une hauteur plus ou moins étendue
entrainée par des lésions bénignes intéressant les parois de l’oesophage d’origine peptique.Dénominateur
commun : clinique ; la dysphagie.
Problème diagnostique majeur est l’élimination d’un cancer de l’oesophage qui doit être formellement
écarté avant toute tentative thérapeutique. D’où l’importance de la biopsie sous endoscopie
Le but du traitement est de permettre la reprise d’une alimentation orale
De grands progrès ont été récemment réalisés grâce à :
Une meilleure préparation à l’intrevention par alimentation parentérale totale et alimentation entérale
totale.
Amélioration des techniques de dilatation endoscopique.
Une meilleure prise en charge au point de vue anesthésie - réanimation.
Une meilleure approche du traitement chirurgical de chacune des étiologies.
B. STENOSES PEPTIQUES DE L’OESOPHAGE : Il s’agit de la complication la plus grâve de l’oesophagite par
RGO soit reflux acide et gastrique le plus svt soit reflux bilio-pancréatique alcalin.
· Atteinte élective du bas oesophage dépassant rarement la crosse de l’aorte.
1) Etiologies :
a) Oesophagite postopératoire : Après intervention détruisant la continence du cardia ; apparaissant
quelques semaines à quelques mois après celle-ci. Les interventions incriminées :
¨ Anastomose oesogastriques
¨ Cardioplastie
¨ Résetion oesogastriques
¨ Opération de Heller
¨ URPO.
b) Anomalie du bas oesophage :
¨ Brachyoesophage : Situation intra-thoracique permanente d’une partie de l’estomac, cardia situé audessous
d’un oesophage rectiligne supprimant l’angle de Hiss et l’action du diaphragme.déformation
irréductible. La briéveté de l’oesophage ne permet pas de réintégrer le cardia en position abdominale sousdiaphragmatique.
S’accompagnant presque toujours d’un ulcère peptique
· Pvt être congénital ; avec des critères anatomiques précis témoins d’un arrêt de migration de la portion
du tube digestif s’arrêtant au niveau de la crosse aortique ou un peu au-dessous
Þ Estomac dépourvu de séreuse
Þ Vascularisation par l’artère aorte thoracique.
¨ Endobrachyoesophage : Cardia muqueux situé au-dessus du diaphragme et cardia musculaire en position
normale
· Généralement d’origine acquise ; suite à une oesophagite par reflux avec ascension de l’épithélium
cylindrique le long de l’oesophage, avec un caractère de muqueuse cicatricielle.
¨ RGO + HH isolée : Compliquée exceptionnellement de sténose car reflux intermittent et dilué par le bol
alimentaire
· La sténose du pylore peut entretenir et aggraver le reflux.
¨ Malpostion cardiotubérositaire : Cardia situé à la hauteur de l’hiatus oesophagien s’implantant en hotte
de cheminée dans l’estomac, il n’y a plus d’oesophage abdominal et angle de His ouvert
· Facteurs déclenchants :
Þ MUGD
Þ Affection biliaire
Þ Intubation nasogastrique.
2) ANATOMOPATHOLOGIE :
a) Macroscopie :
¨ Ulcération presque toujours postérieures ou postéro-droites
¨ Sclérose péri-oesophagienne
¨ Ulcérations arrondies ou ovalaires de 1-2 cm à fond rouge ou nécrotiques
¨ Atteinte pariétale sévère sous forme de sclérose sous-muqueuse et musculaire avec épaississement de la
paroi au niveau se la sténose (6-8 cm)
b) Microscopie : Dénominateur commun : Sclérose fibreuse inflammatoire
3) Clinique
a) SF
¨ Homme plus atteint que la femme
¨ Age moyenne : 50-60 ans
¨ Affections associées : UGD ; affections biliaires, repiratoires chroniques essentiellement emphysème,
bronchopneumopathies chroniques et tuberculose.
¨ Maitre symptome ; dysphagie
b) Endoscopie :
¨ Précise le niveau de la sténose
¨ Sa qualité plus ou moins résistante
¨ Aspect de la muqueuse
¨ Pratique de biopsies
Þ Sténose infranchissable, scléreuse, infiltrée ou sténose se laissant dilater
¨ Préciser la limite nette supérieure.
c) RX :
¨ TOGD :
· Niche de petite taille siégeant sur un bord de l’oesophage avec aspect de perles enfilées
· Sténose soit filiforme soit plus large
· Etude du segment sous-jacent à la recherche de
Þ Malposition cardiotuberositaire
Þ Brachyoesophage
Þ Endobrachyoesophage.
d) Forme particulière : Sténose peptique de l’enfant :
¨ Délai d’apparition après la naissance est variable le plus svt les 8 premiers mois parfois plusieurs années
après.
¨ Dés que l’oesophagite est évidente l’évolution vers la sténose est rapide
¨ Causes favorisantes : reflux permanent, décubitus permanent, anomalies d’évacuation gastriques et
infections de la sphère ORL.
¨ Anatomopathologie : 3 types de sténose :
· Sténose courte sérrée
· Rigidité oesophagienne assez courte et peu sérrée
· Sténose étendue du bas oesophage.
¨ Clinique :
· Dysphagie de diagnostic difficile vue l’âge de l’enfant et elle ne s’installe que si la sténose est très sérrée
· Hématémèse
· Douleurs
· Etude des antécédents à la recherche de vomissements en période néo-natale
¨ Diagnostic confirmé par l’endoscopie et la RX.
¨ Evolution spontanée ; grave avec accidents de déglutition, troubles respiratoires et un état de
dénutrition.
e) Traitement
¨ Buts : triple objectif ;
· Supprimer la dysphagie et permettre l’alimentation orale
· Supprimer le reflux ou bien lutter contre ses effets
· Eviter les récidives.
¨ Méthodes :
· Médicales :
Þ Hygiène de vie
Þ Médicaments ; anti-acides, sucralfate et anti-sécrétoires
Þ Dilatations endoscopiques ou chirugicales.
* Dilatations endoscopiques : par sonde à mercure, bougies de Savary ou olives de calibre croissant ou par
ballonnets.
ì Inconvénients :
æ Répetition des séances
æ Accentuation du RGO
æ Fréquence des récidives
æ Complications surtout perforation
ì Contre-indications : Ulcère en activité, douloureux ou hémorragique et poussées d’oesophagite.
* Dilatations chirurgicales : par bougies ou ballonnets à travers une gastrotomie, habituellement associée à
un autre geste chirugical.
· Chirurgie
Þ Palliative
* Gastrostomie et jéjunostomie d’alimentation ; méthode de sauvetage et d’alimentation
* Anastomoses court-circuitant la sténose : Oesogastrique ou oesojéjunale
Þ Conservatrices visant à lutter contre le reflux.
* Fundoplicature totale de Nissen :
* Valves incomplètes : antérieure ( DOR) ou postérieure(Toupet).
* Autres interventions antireflux :
ì Lortat Jacob
ì Belsey par voie thoracique
ì Hill : fixation de la région du cardia à l’axe pré-aortique.
* Si oesophage court non abaissable : reconstruction d’un néo-oesophage abdominal au dépend du pôle >
de l’estomac (Collis)
* Opération de Thal : Plastie locale d’une sténose
Þ Résection oesogastrique :
* Résection de l’oesophagite et ulcère
* Anastomose oesogastrique intra-thoracique
* Rétablissement de la continuité par interposition d’une anse jéjunale ou côlon ; le plus svt greffon colique
gauche péristaltique.
Þ Méthode de diversion duodénale totale
* VT bilatérale
* Antrectomie
* Exérèse du bulbe duodénale
* Anastomose gastro-jéjunale sur anse en Y longue de 70 cm
¨ Indications : fonction de l’état général et du type de sténose
· Traitement médical d’indication exceptionnelle
· Dilatations endoscopiques ; si contre-indication de la chirurgie ou préparation à celle-ci
· Indications chirurgicales :
Þ Gastroctomie et jéjunostomie d’alimentation : sujets tarés , âgé , dénutris et en préparation à la
chirurgie.
Þ Sténose dilatable et abaissable : Opération de Nissen
Þ Sténose dilatable non abaissable : Nissen intra-thoracique ou opération de Collis et surtout diversion
duodénale : ++++.
Þ Sténose non dilatable et non abaissable : résection oesogastrique avec remplacement de l’oesophage par
plastie colique.
Þ Cas particulier :
* sténose sérrée du bas oesophage qui peut être abaisser en position abdominale non dilatable : Opération
de Thal.
* Sténose peptique postopératoire après échec d’une première intervention antireflux ou après
intervention sur mégaoesophage idiopathique (Heller) ou résection gastrique (GPI Billroth I ou II) :
diversion duodénale totale.
· Résultats dépendent d’une bonne indication et du choix adéquat de la technique chirurgicale


Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:56    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

MEDO a écrit:
ya des sujets en commun, peu importe; reste encore du temps pr rectufier le tire; voire meme se contenter de ce qui est commun et en y ajoutant des hhypersortables! le but c'est de réussir le residanat!
C'est comme ça comment je raisonne ! o ALLA ijib lifiha lkhayr!


oui, le but est de réussir safi
stp, si tu as la liste d'objectif de casa, tu veux bien la partager av moi?


Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:57    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

MEDO a écrit:
dr Oza a écrit:
3afakoum le cours dial sténose peptique : chirurgie 3 merciiiiii bcp


Sténose péptique de l’oesophage.
DEFINITION - GENRALITES : Diminution du calibre de l’oesophage sur une hauteur plus ou moins étendue
entrainée par des lésions bénignes intéressant les parois de l’oesophage d’origine peptique.Dénominateur
commun : clinique ; la dysphagie.
Problème diagnostique majeur est l’élimination d’un cancer de l’oesophage qui doit être formellement
écarté avant toute tentative thérapeutique. D’où l’importance de la biopsie sous endoscopie
Le but du traitement est de permettre la reprise d’une alimentation orale
De grands progrès ont été récemment réalisés grâce à :
Une meilleure préparation à l’intrevention par alimentation parentérale totale et alimentation entérale
totale.
Amélioration des techniques de dilatation endoscopique.
Une meilleure prise en charge au point de vue anesthésie - réanimation.
Une meilleure approche du traitement chirurgical de chacune des étiologies.
B. STENOSES PEPTIQUES DE L’OESOPHAGE : Il s’agit de la complication la plus grâve de l’oesophagite par
RGO soit reflux acide et gastrique le plus svt soit reflux bilio-pancréatique alcalin.
· Atteinte élective du bas oesophage dépassant rarement la crosse de l’aorte.
1) Etiologies :
a) Oesophagite postopératoire : Après intervention détruisant la continence du cardia ; apparaissant
quelques semaines à quelques mois après celle-ci. Les interventions incriminées :
¨ Anastomose oesogastriques
¨ Cardioplastie
¨ Résetion oesogastriques
¨ Opération de Heller
¨ URPO.
b) Anomalie du bas oesophage :
¨ Brachyoesophage : Situation intra-thoracique permanente d’une partie de l’estomac, cardia situé audessous
d’un oesophage rectiligne supprimant l’angle de Hiss et l’action du diaphragme.déformation
irréductible. La briéveté de l’oesophage ne permet pas de réintégrer le cardia en position abdominale sousdiaphragmatique.
S’accompagnant presque toujours d’un ulcère peptique
· Pvt être congénital ; avec des critères anatomiques précis témoins d’un arrêt de migration de la portion
du tube digestif s’arrêtant au niveau de la crosse aortique ou un peu au-dessous
Þ Estomac dépourvu de séreuse
Þ Vascularisation par l’artère aorte thoracique.
¨ Endobrachyoesophage : Cardia muqueux situé au-dessus du diaphragme et cardia musculaire en position
normale
· Généralement d’origine acquise ; suite à une oesophagite par reflux avec ascension de l’épithélium
cylindrique le long de l’oesophage, avec un caractère de muqueuse cicatricielle.
¨ RGO + HH isolée : Compliquée exceptionnellement de sténose car reflux intermittent et dilué par le bol
alimentaire
· La sténose du pylore peut entretenir et aggraver le reflux.
¨ Malpostion cardiotubérositaire : Cardia situé à la hauteur de l’hiatus oesophagien s’implantant en hotte
de cheminée dans l’estomac, il n’y a plus d’oesophage abdominal et angle de His ouvert
· Facteurs déclenchants :
Þ MUGD
Þ Affection biliaire
Þ Intubation nasogastrique.
2) ANATOMOPATHOLOGIE :
a) Macroscopie :
¨ Ulcération presque toujours postérieures ou postéro-droites
¨ Sclérose péri-oesophagienne
¨ Ulcérations arrondies ou ovalaires de 1-2 cm à fond rouge ou nécrotiques
¨ Atteinte pariétale sévère sous forme de sclérose sous-muqueuse et musculaire avec épaississement de la
paroi au niveau se la sténose (6-8 cm)
b) Microscopie : Dénominateur commun : Sclérose fibreuse inflammatoire
3) Clinique
a) SF
¨ Homme plus atteint que la femme
¨ Age moyenne : 50-60 ans
¨ Affections associées : UGD ; affections biliaires, repiratoires chroniques essentiellement emphysème,
bronchopneumopathies chroniques et tuberculose.
¨ Maitre symptome ; dysphagie
b) Endoscopie :
¨ Précise le niveau de la sténose
¨ Sa qualité plus ou moins résistante
¨ Aspect de la muqueuse
¨ Pratique de biopsies
Þ Sténose infranchissable, scléreuse, infiltrée ou sténose se laissant dilater
¨ Préciser la limite nette supérieure.
c) RX :
¨ TOGD :
· Niche de petite taille siégeant sur un bord de l’oesophage avec aspect de perles enfilées
· Sténose soit filiforme soit plus large
· Etude du segment sous-jacent à la recherche de
Þ Malposition cardiotuberositaire
Þ Brachyoesophage
Þ Endobrachyoesophage.
d) Forme particulière : Sténose peptique de l’enfant :
¨ Délai d’apparition après la naissance est variable le plus svt les 8 premiers mois parfois plusieurs années
après.
¨ Dés que l’oesophagite est évidente l’évolution vers la sténose est rapide
¨ Causes favorisantes : reflux permanent, décubitus permanent, anomalies d’évacuation gastriques et
infections de la sphère ORL.
¨ Anatomopathologie : 3 types de sténose :
· Sténose courte sérrée
· Rigidité oesophagienne assez courte et peu sérrée
· Sténose étendue du bas oesophage.
¨ Clinique :
· Dysphagie de diagnostic difficile vue l’âge de l’enfant et elle ne s’installe que si la sténose est très sérrée
· Hématémèse
· Douleurs
· Etude des antécédents à la recherche de vomissements en période néo-natale
¨ Diagnostic confirmé par l’endoscopie et la RX.
¨ Evolution spontanée ; grave avec accidents de déglutition, troubles respiratoires et un état de
dénutrition.
e) Traitement
¨ Buts : triple objectif ;
· Supprimer la dysphagie et permettre l’alimentation orale
· Supprimer le reflux ou bien lutter contre ses effets
· Eviter les récidives.
¨ Méthodes :
· Médicales :
Þ Hygiène de vie
Þ Médicaments ; anti-acides, sucralfate et anti-sécrétoires
Þ Dilatations endoscopiques ou chirugicales.
* Dilatations endoscopiques : par sonde à mercure, bougies de Savary ou olives de calibre croissant ou par
ballonnets.
ì Inconvénients :
æ Répetition des séances
æ Accentuation du RGO
æ Fréquence des récidives
æ Complications surtout perforation
ì Contre-indications : Ulcère en activité, douloureux ou hémorragique et poussées d’oesophagite.
* Dilatations chirurgicales : par bougies ou ballonnets à travers une gastrotomie, habituellement associée à
un autre geste chirugical.
· Chirurgie
Þ Palliative
* Gastrostomie et jéjunostomie d’alimentation ; méthode de sauvetage et d’alimentation
* Anastomoses court-circuitant la sténose : Oesogastrique ou oesojéjunale
Þ Conservatrices visant à lutter contre le reflux.
* Fundoplicature totale de Nissen :
* Valves incomplètes : antérieure ( DOR) ou postérieure(Toupet).
* Autres interventions antireflux :
ì Lortat Jacob
ì Belsey par voie thoracique
ì Hill : fixation de la région du cardia à l’axe pré-aortique.
* Si oesophage court non abaissable : reconstruction d’un néo-oesophage abdominal au dépend du pôle >
de l’estomac (Collis)
* Opération de Thal : Plastie locale d’une sténose
Þ Résection oesogastrique :
* Résection de l’oesophagite et ulcère
* Anastomose oesogastrique intra-thoracique
* Rétablissement de la continuité par interposition d’une anse jéjunale ou côlon ; le plus svt greffon colique
gauche péristaltique.
Þ Méthode de diversion duodénale totale
* VT bilatérale
* Antrectomie
* Exérèse du bulbe duodénale
* Anastomose gastro-jéjunale sur anse en Y longue de 70 cm
¨ Indications : fonction de l’état général et du type de sténose
· Traitement médical d’indication exceptionnelle
· Dilatations endoscopiques ; si contre-indication de la chirurgie ou préparation à celle-ci
· Indications chirurgicales :
Þ Gastroctomie et jéjunostomie d’alimentation : sujets tarés , âgé , dénutris et en préparation à la
chirurgie.
Þ Sténose dilatable et abaissable : Opération de Nissen
Þ Sténose dilatable non abaissable : Nissen intra-thoracique ou opération de Collis et surtout diversion
duodénale : ++++.
Þ Sténose non dilatable et non abaissable : résection oesogastrique avec remplacement de l’oesophage par
plastie colique.
Þ Cas particulier :
* sténose sérrée du bas oesophage qui peut être abaisser en position abdominale non dilatable : Opération
de Thal.
* Sténose peptique postopératoire après échec d’une première intervention antireflux ou après
intervention sur mégaoesophage idiopathique (Heller) ou résection gastrique (GPI Billroth I ou II) :
diversion duodénale totale.
· Résultats dépendent d’une bonne indication et du choix adéquat de la technique chirurgicale


merciiiii medo, tu es un ange qui me sauve angel


Revenir en haut
MEDO
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2011
Messages: 753
Point(s): 763
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 18:58    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

dr Oza a écrit:
Medo, en chirurgie, on doit pas détailler les techniques ?


qq mots suffisent!


Revenir en haut
MEDO
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2011
Messages: 753
Point(s): 763
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 19:02    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

dr Oza a écrit:
MEDO a écrit:
ya des sujets en commun, peu importe; reste encore du temps pr rectufier le tire; voire meme se contenter de ce qui est commun et en y ajoutant des hhypersortables! le but c'est de réussir le residanat!
C'est comme ça comment je raisonne ! o ALLA ijib lifiha lkhayr!


oui, le but est de réussir safi
stp, si tu as la liste d'objectif de casa, tu veux bien la partager av moi?


J'ai le programme


Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 19:09    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

MEDO a écrit:
dr Oza a écrit:
MEDO a écrit:
ya des sujets en commun, peu importe; reste encore du temps pr rectufier le tire; voire meme se contenter de ce qui est commun et en y ajoutant des hhypersortables! le but c'est de réussir le residanat!
C'est comme ça comment je raisonne ! o ALLA ijib lifiha lkhayr!


oui, le but est de réussir safi
stp, si tu as la liste d'objectif de casa, tu veux bien la partager av moi?


J'ai le programme


tu me le passes stp


Revenir en haut
MEDO
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2011
Messages: 753
Point(s): 763
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 19:15    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Sur papiers! le seul étant en lien est l'anatomie http://www.sendspace.com/file/mazdk1

Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 19:22    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

MEDO a écrit:
Sur papiers! le seul étant en lien est l'anatomie http://www.sendspace.com/file/mazdk1


j'arrive pas à l'ouvrir,
si tu es occupé, laisse le pr une prochaine fois, ou bien je vais le chercher au site de la faculté
merciiiiiiiiii bcp amigo Smile


Revenir en haut
dralaoui
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2012
Messages: 129
Sexe: féminin
Point(s): 130
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 19:31    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Je n ai aucune idée du nombre, plus ou moins: 1000? 500?

Revenir en haut
dralaoui
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2012
Messages: 129
Sexe: féminin
Point(s): 130
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 19:36    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Juste pour m orienter

Revenir en haut
dralaoui
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2012
Messages: 129
Sexe: féminin
Point(s): 130
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 19:48    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Répondez moi svp merci

Revenir en haut
MEDO
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2011
Messages: 753
Point(s): 763
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 7 Sep 2012 - 19:53    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Je me souviens pa du nombre exacte mais le plus important etait au profil de Rabat!

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:49    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Actualités professionnelles et concours -> Spécial RESIDANAT et INTERNAT Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: <  1, 2, 346, 47, 48332, 333, 334  >
Page 47 sur 334

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com