Médecins du Maroc Index du Forum Médecins du Maroc
Site spécialisé en diffusion d'information sur les actualites des Médecins et de la Médecine au Maroc
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Médecins du Maroc 
Bienvenue sur le forum des médecins du Maroc : nous cherchons des modérateurs pour le forum si vous êtes intéressé contacter l'administrateur
Special Residanat Rabat 2012
Aller à la page: <  1, 2, 3229, 230, 231332, 333, 334  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Actualités professionnelles et concours -> Spécial RESIDANAT et INTERNAT
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 09:24    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Dr mery men a écrit:
dr Oza a écrit:
Dr mery men a écrit:
Bonjour tt l monde j espere k ça avance bien !! Svp esk klk1 a une idée sur le jury !?


pr moi, aucune nvlle had sa3a!



dr Oza a écrit:
Dr mery men a écrit:
Bonjour tt l monde j espere k ça avance bien !! Svp esk klk1 a une idée sur le jury !?


pr moi, aucune nvlle had sa3a!

merci bcp dr oza ! Allah ysema3na khba el khir
Pui pr la grève à kech j c k y a rien du tt g demandé à un prof
Darou reunion avt hier mais pa d grève jusk à mnt


merci, c rassurant Smile
de toute façon on saura tout demain, surtt faut continuer à bosser. Je regrette bcp ma journée ratée hier à cause du stress
allez, bon courage


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 09:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dr mery men
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 85
Sexe: féminin
Point(s): 85
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 10:11    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Svp kelk1 a les critères diagnostiques de la DSM IV ..Merci

Revenir en haut
Hicham-nord
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2012
Messages: 323
Sexe: masculin
Point(s): 348
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 11:55    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Dr mery men a écrit:
Svp kelk1 a les critères diagnostiques de la DSM IV ..Merci


Antisociale


A. Mode général de mépris et de transgression des droits d'autrui qui survient depuis l'âge de 15 ans, comme en témoignent au moins trois des manifestations suivantes:

1. incapacité de se conformer aux normes sociales qui déterminent les comportements légaux, comme l'indique la répétition de comportements passibles d'arrestation.
2. tendance à tromper par profit ou par plaisir, indiquée par des mensonges répétés, l'utilisation de pseudonymes ou des escroqueries.
3. impulsivité ou incapacité à planifier à l'avance.
4. irritabilité ou agressivité, indiquées par la répétition de bagarres ou d'agressions.
5. mépris inconsidéré pour sa sécurité ou celle d'autrui.
6. irresponsabilité persistante, indiquée par l'incapacité répétée d'assumer un emploi stable ou d'honorer des obligations financières.
7. absence de remords, indiquée par le fait d'être indifférent ou de se justifier après avoir blessé, maltraité ou volé autrui.

B. Âge au moins égal à 18 ans.

C. Manifestations d'un trouble des conduites débutant avant l'âge de 15 ans.

D. Les comportements antisociaux ne surviennent pas exclusivement pendant l'évolution d'une schizophrénie ou d'un épisode maniaque.


Borderline



Mode général d'instabilité des relations interpersonnelles, de l'image de soi et des affects avec une impulsivité marquée, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins cinq des manifestations suivantes:

1. efforts effrénés pour éviter les abandons réels ou imaginés.
2. mode de relations interpersonnelles instables et intenses caractérisées par l'alternance entre les positions extrêmes d'idéalisation excessive et de dévalorisation.
3. perturbation de l'identité: instabilité marquée et persistante de l'image ou de la notion de soi.
4. impulsivité dans au moins deux domaines potentiellement dommageables pour le sujet (p. ex.., dépenses, sexualité, toxicomanie, conduite automobile dangereuse, crises de boulimie).
5. répétition de comportements, de gestes ou de menaces suicidaires, ou d'automutilations.
6. instabilité affective due à une réactivité marquée de l'humeur (p. ex., dysphorie épisodique intense, irritabilité ou anxiété durant habituellement quelques heures et rarement plus de quelques jours).
7. sentiments chroniques de vide.
8. colères intenses et inappropriées ou difficulté à contrôler sa colère (p. ex., fréquentes manifestations de mauvaise humeur, colère constante ou bagarres répétées).
9. survenue transitoire dans des situations de stress d'une idéation persécutoire ou de symptômes dissociatifs sévères.

évitante

Il s'agit d'un mode général d'inhibition sociale, de sentiments de ne pas être à la hauteur et d'hypersensibilité au jugement négatif d'autrui qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins quatre des manifestations suivantes:

1. le sujet évite les activités sociales professionnelles qui impliquent des contacts importants avec autrui par crainte d'être critiqué, désapprouvé ou rejeté.
2. réticence à s'impliquer avec autrui à moins d'être certain d'être aimé.
3. est réservé dans les relations intimes par crainte d'être exposé à la honte et au ridicule.
4. craint d'être critiqué ou rejeté dans les situations sociales.
5. est inhibé dans les situations interpersonnelles nouvelles à cause d'un sentiment de ne pas être à la hauteur.
6. se perçoit comme socialement incompétent, sans attrait ou inférieur aux autres.
7. est particulièrement réticent à prendre des risques personnels ou à s'engager dans de nouvelles activités par crainte d'éprouver de l'embarras.



Histrionique

Il s'agit d'un mode général de réponses émotionnelles excessives et de quête d'attention, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins cinq des manifestations suivantes:

1. le sujet est mal à l'aise dans les situations où il n'est pas au centre de l'attention d'autrui.
2. l'interaction avec autrui est souvent caractérisée par un comportement de séduction sexuelle inadaptée ou une attitude provocante.
3. expression émotionnelle superficielle et rapidement changeante.
4. utilise régulièrement son aspect physique pour attirer l'attention sur soi.
5. manière de parler trop subjective mais pauvre en détails.
6. dramatisation, théâtralisme et exagération de l'expression émotionnelle.
7. suggestibilité, est facilement influencé par autrui ou par les circonstances.
8. considère que ses relations sont plus intimes qu'elles ne le sont en réalité.


Narcissique


Il s'agit d'un mode général de fantaisies ou de comportements grandioses, de besoin d'être admiré et de manque d'empathie qui apparaissent au début de l'âge adulte et sont présents dans des contextes divers, comme en témoignent au moins cinq des manifestations suivantes:

1. le sujet a un sens grandiose de sa propre importance (p. ex., surestime ses réalisations et ses capacités, s'attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport).
2. est absorbé par des fantaisies de succès illimité, de pouvoir, de splendeur, de beauté ou d'amour idéal.
3. pense être "spécial" et unique et ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens spéciaux et de haut niveau.
4. besoin excessif d'être admiré.
5. pense que tout lui est dû: s'attend sans raison à bénéficier d'un traitement particulièrement favorable et à ce que ses désirs soient automatiquement satisfaits.
6. exploite l'autre dans les relations interpersonnelles: utilise autrui pour parvenir à ses propres fins.
7. manque d'empathie: n'est pas disposé à reconnaître ou à partager les sentiments et les besoins d'autrui.
8. envie souvent les autres, et croit que les autres l'envient.
9. fait preuve d'attitudes et de comportements arrogants et hautains.


Obsessionnelle-compulsive

Il s'agit d'un mode général de préoccupation par l'ordre, le perfectionnisme et le contrôle mental et interpersonnel, aux dépens d'une souplesse, d'une ouverture et de l'efficacité qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins quatre des manifestations suivantes:

1. préoccupations par les détails, les règles, les inventaires, l'organisation ou les plans au point que le but principal de l'activité est perdu de vue.
2. perfectionnisme qui entrave l'achèvement des tâches (p. ex., incapacité d'achever un projet parce que des exigences personnelles trop strictes ne sont pas remplies).
3. dévotion excessive pour le travail et la productivité à l'exclusion des loisirs et des amitiés (sans que cela soit expliqué par des impératifs économiques évidents).
4. est trop consciencieux, scrupuleux et rigide sur des questions de morale, d'éthique ou de valeurs (sans que cela soit expliqué par une appartenance religieuse ou culturelle).
5. incapacité de jeter des objets usés ou sans utilité même si ceux-ci n'ont pas de valeur sentimentale.
6. réticence à déléguer des tâches ou à travailler avec autrui à moins que les autres se soumettent exactement à sa manière de faire les choses.
7. se montre avare avec l'argent pour soi-même et les autres; l'argent est perçu comme quelques chose qui doit être thésaurisé en vue de catastrophe futures.
8. se montre rigide et têtu.


Paranoïaque


A. Méfiance soupçonneuse envahissante envers les autres dont les intentions sont interprétées comme malveillantes, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présente dans divers contextes, comme en témoignent au moins quatre des manifestations suivantes:

1. le sujet s'attend sans raison suffisante à ce que les autres l'exploitent, lui nuisent ou le trompent.
2. est préoccupé par des doutes injustifiés concernant la loyauté ou la fidélité de ses amis ou associés.
3. est réticent à se confier à autrui en raison d'une crainte injustifiée que l'information soit utilisée de manière perfide contre lui.
4. discerne des significations cachées, humiliantes ou menaçantes dans des commentaires ou des événements anodins.
5. garde rancune, c'est-à-dire ne pardonne pas d'être blessé, insulté ou dédaigné.
6. perçoit des attaques contre sa personne ou sa réputation, alors que ce n'est pas apparent pour les autres, et est prompt à la contre-attaque ou réagit avec colère.
7. met en doute de manière répétée et sans justification la fidélité de son conjoint ou de son partenaire sexuel.

B. Ne survient pas exclusivement pendant l'évolution d'une schizophrénie, d'un trouble de l'humeur avec caractéristiques psychotiques ou d'un autre trouble psychotique et n'est pas dû aux effets physiologiques directs d'une affection médicale générale.


Passive-agressive

Mode de comportement reposant sur une résistance passive face aux exigences sociales et professionnelles. Apparaît dès le début de l'age adulte et visible dans de nombreuses circonstances. Caractérisé par au moins cinq des facteurs suivants :

1. Repousse toujours à plus tard. Remet les choses aux lendemain de sorte que les échéances ne soient pas respectées.
2. Devient boudeur, irritable ou querelleur lorsqu'on lui demande quelque chose qu'il ne veut pas faire.
3. Semble travailler lentement délibérément, ou faire du mauvais travail sur des tâches qu'il ne veut pas faire.
4. Se plaint, sans justification, que les autres lui font des demandes déraisonnables.
5. Evite les responsabilités en prétendant qu'il a oublié.
6. Estime faire un bien meilleur travail que ce que les autres pensent.
7. Prend mal les suggestions que les autres lui font afin d'être plus productif.
8. Fait obstacle au travail des autres en échouant dans les tâches qui lui sont assignées.
9. Critique sans raison, ou fait preuve de mépris envers la hiérarchie.


Schizoïde

A. Mode général de détachement par rapport aux relations sociales et restriction de la variété des expressions émotionnelles dans les rapports avec autrui, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins quatre des manifestations suivantes:

1. le sujet ne recherche, ni n'apprécie, les relations proches y compris les relations intrafamiliales.
2. choisit presque toujours des activités solitaires.
3. n'a que peu ou pas d'intérêt pour les relations sexuelles avec d'autres personnes.
4. n'éprouve du plaisir que dans de rares activités, sinon dans aucune.
5. n'a pas d'amis proches ou de confidents, en dehors de ses parents du premier degré.
6. semble indifférent aux éloges et à la critique d'autrui.
7. fait preuve de froideur, de détachement, ou d'émoussement de l'affectivité.

B. Ne survient pas exclusivement pendant l'évolution d'une schizophrénie, d'un trouble de l'humeur avec caractéristiques psychotiques, d'un autre trouble psychotique ou d'un trouble envahissant du développement et n'est pas dû aux effets physiologiques directs d'une affection médicale générale.
_________________
bonne chance a tout le monde


Revenir en haut
Dr mery men
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 85
Sexe: féminin
Point(s): 85
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 12:17    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Hicham-nord a écrit:
Dr mery men a écrit:
Svp kelk1 a les critères diagnostiques de la DSM IV ..Merci


Antisociale


A. Mode général de mépris et de transgression des droits d'autrui qui survient depuis l'âge de 15 ans, comme en témoignent au moins trois des manifestations suivantes:

1. incapacité de se conformer aux normes sociales qui déterminent les comportements légaux, comme l'indique la répétition de comportements passibles d'arrestation.
2. tendance à tromper par profit ou par plaisir, indiquée par des mensonges répétés, l'utilisation de pseudonymes ou des escroqueries.
3. impulsivité ou incapacité à planifier à l'avance.
4. irritabilité ou agressivité, indiquées par la répétition de bagarres ou d'agressions.
5. mépris inconsidéré pour sa sécurité ou celle d'autrui.
6. irresponsabilité persistante, indiquée par l'incapacité répétée d'assumer un emploi stable ou d'honorer des obligations financières.
7. absence de remords, indiquée par le fait d'être indifférent ou de se justifier après avoir blessé, maltraité ou volé autrui.

B. Âge au moins égal à 18 ans.

C. Manifestations d'un trouble des conduites débutant avant l'âge de 15 ans.

D. Les comportements antisociaux ne surviennent pas exclusivement pendant l'évolution d'une schizophrénie ou d'un épisode maniaque.


Borderline



Mode général d'instabilité des relations interpersonnelles, de l'image de soi et des affects avec une impulsivité marquée, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins cinq des manifestations suivantes:

1. efforts effrénés pour éviter les abandons réels ou imaginés.
2. mode de relations interpersonnelles instables et intenses caractérisées par l'alternance entre les positions extrêmes d'idéalisation excessive et de dévalorisation.
3. perturbation de l'identité: instabilité marquée et persistante de l'image ou de la notion de soi.
4. impulsivité dans au moins deux domaines potentiellement dommageables pour le sujet (p. ex.., dépenses, sexualité, toxicomanie, conduite automobile dangereuse, crises de boulimie).
5. répétition de comportements, de gestes ou de menaces suicidaires, ou d'automutilations.
6. instabilité affective due à une réactivité marquée de l'humeur (p. ex., dysphorie épisodique intense, irritabilité ou anxiété durant habituellement quelques heures et rarement plus de quelques jours).
7. sentiments chroniques de vide.
8. colères intenses et inappropriées ou difficulté à contrôler sa colère (p. ex., fréquentes manifestations de mauvaise humeur, colère constante ou bagarres répétées).
9. survenue transitoire dans des situations de stress d'une idéation persécutoire ou de symptômes dissociatifs sévères.

évitante

Il s'agit d'un mode général d'inhibition sociale, de sentiments de ne pas être à la hauteur et d'hypersensibilité au jugement négatif d'autrui qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins quatre des manifestations suivantes:

1. le sujet évite les activités sociales professionnelles qui impliquent des contacts importants avec autrui par crainte d'être critiqué, désapprouvé ou rejeté.
2. réticence à s'impliquer avec autrui à moins d'être certain d'être aimé.
3. est réservé dans les relations intimes par crainte d'être exposé à la honte et au ridicule.
4. craint d'être critiqué ou rejeté dans les situations sociales.
5. est inhibé dans les situations interpersonnelles nouvelles à cause d'un sentiment de ne pas être à la hauteur.
6. se perçoit comme socialement incompétent, sans attrait ou inférieur aux autres.
7. est particulièrement réticent à prendre des risques personnels ou à s'engager dans de nouvelles activités par crainte d'éprouver de l'embarras.



Histrionique

Il s'agit d'un mode général de réponses émotionnelles excessives et de quête d'attention, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins cinq des manifestations suivantes:

1. le sujet est mal à l'aise dans les situations où il n'est pas au centre de l'attention d'autrui.
2. l'interaction avec autrui est souvent caractérisée par un comportement de séduction sexuelle inadaptée ou une attitude provocante.
3. expression émotionnelle superficielle et rapidement changeante.
4. utilise régulièrement son aspect physique pour attirer l'attention sur soi.
5. manière de parler trop subjective mais pauvre en détails.
6. dramatisation, théâtralisme et exagération de l'expression émotionnelle.
7. suggestibilité, est facilement influencé par autrui ou par les circonstances.
8. considère que ses relations sont plus intimes qu'elles ne le sont en réalité.


Narcissique


Il s'agit d'un mode général de fantaisies ou de comportements grandioses, de besoin d'être admiré et de manque d'empathie qui apparaissent au début de l'âge adulte et sont présents dans des contextes divers, comme en témoignent au moins cinq des manifestations suivantes:

1. le sujet a un sens grandiose de sa propre importance (p. ex., surestime ses réalisations et ses capacités, s'attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport).
2. est absorbé par des fantaisies de succès illimité, de pouvoir, de splendeur, de beauté ou d'amour idéal.
3. pense être "spécial" et unique et ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens spéciaux et de haut niveau.
4. besoin excessif d'être admiré.
5. pense que tout lui est dû: s'attend sans raison à bénéficier d'un traitement particulièrement favorable et à ce que ses désirs soient automatiquement satisfaits.
6. exploite l'autre dans les relations interpersonnelles: utilise autrui pour parvenir à ses propres fins.
7. manque d'empathie: n'est pas disposé à reconnaître ou à partager les sentiments et les besoins d'autrui.
8. envie souvent les autres, et croit que les autres l'envient.
9. fait preuve d'attitudes et de comportements arrogants et hautains.


Obsessionnelle-compulsive

Il s'agit d'un mode général de préoccupation par l'ordre, le perfectionnisme et le contrôle mental et interpersonnel, aux dépens d'une souplesse, d'une ouverture et de l'efficacité qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins quatre des manifestations suivantes:

1. préoccupations par les détails, les règles, les inventaires, l'organisation ou les plans au point que le but principal de l'activité est perdu de vue.
2. perfectionnisme qui entrave l'achèvement des tâches (p. ex., incapacité d'achever un projet parce que des exigences personnelles trop strictes ne sont pas remplies).
3. dévotion excessive pour le travail et la productivité à l'exclusion des loisirs et des amitiés (sans que cela soit expliqué par des impératifs économiques évidents).
4. est trop consciencieux, scrupuleux et rigide sur des questions de morale, d'éthique ou de valeurs (sans que cela soit expliqué par une appartenance religieuse ou culturelle).
5. incapacité de jeter des objets usés ou sans utilité même si ceux-ci n'ont pas de valeur sentimentale.
6. réticence à déléguer des tâches ou à travailler avec autrui à moins que les autres se soumettent exactement à sa manière de faire les choses.
7. se montre avare avec l'argent pour soi-même et les autres; l'argent est perçu comme quelques chose qui doit être thésaurisé en vue de catastrophe futures.
8. se montre rigide et têtu.


Paranoïaque


A. Méfiance soupçonneuse envahissante envers les autres dont les intentions sont interprétées comme malveillantes, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présente dans divers contextes, comme en témoignent au moins quatre des manifestations suivantes:

1. le sujet s'attend sans raison suffisante à ce que les autres l'exploitent, lui nuisent ou le trompent.
2. est préoccupé par des doutes injustifiés concernant la loyauté ou la fidélité de ses amis ou associés.
3. est réticent à se confier à autrui en raison d'une crainte injustifiée que l'information soit utilisée de manière perfide contre lui.
4. discerne des significations cachées, humiliantes ou menaçantes dans des commentaires ou des événements anodins.
5. garde rancune, c'est-à-dire ne pardonne pas d'être blessé, insulté ou dédaigné.
6. perçoit des attaques contre sa personne ou sa réputation, alors que ce n'est pas apparent pour les autres, et est prompt à la contre-attaque ou réagit avec colère.
7. met en doute de manière répétée et sans justification la fidélité de son conjoint ou de son partenaire sexuel.

B. Ne survient pas exclusivement pendant l'évolution d'une schizophrénie, d'un trouble de l'humeur avec caractéristiques psychotiques ou d'un autre trouble psychotique et n'est pas dû aux effets physiologiques directs d'une affection médicale générale.


Passive-agressive

Mode de comportement reposant sur une résistance passive face aux exigences sociales et professionnelles. Apparaît dès le début de l'age adulte et visible dans de nombreuses circonstances. Caractérisé par au moins cinq des facteurs suivants :

1. Repousse toujours à plus tard. Remet les choses aux lendemain de sorte que les échéances ne soient pas respectées.
2. Devient boudeur, irritable ou querelleur lorsqu'on lui demande quelque chose qu'il ne veut pas faire.
3. Semble travailler lentement délibérément, ou faire du mauvais travail sur des tâches qu'il ne veut pas faire.
4. Se plaint, sans justification, que les autres lui font des demandes déraisonnables.
5. Evite les responsabilités en prétendant qu'il a oublié.
6. Estime faire un bien meilleur travail que ce que les autres pensent.
7. Prend mal les suggestions que les autres lui font afin d'être plus productif.
8. Fait obstacle au travail des autres en échouant dans les tâches qui lui sont assignées.
9. Critique sans raison, ou fait preuve de mépris envers la hiérarchie.


Schizoïde

A. Mode général de détachement par rapport aux relations sociales et restriction de la variété des expressions émotionnelles dans les rapports avec autrui, qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers, comme en témoignent au moins quatre des manifestations suivantes:

1. le sujet ne recherche, ni n'apprécie, les relations proches y compris les relations intrafamiliales.
2. choisit presque toujours des activités solitaires.
3. n'a que peu ou pas d'intérêt pour les relations sexuelles avec d'autres personnes.
4. n'éprouve du plaisir que dans de rares activités, sinon dans aucune.
5. n'a pas d'amis proches ou de confidents, en dehors de ses parents du premier degré.
6. semble indifférent aux éloges et à la critique d'autrui.
7. fait preuve de froideur, de détachement, ou d'émoussement de l'affectivité.

B. Ne survient pas exclusivement pendant l'évolution d'une schizophrénie, d'un trouble de l'humeur avec caractéristiques psychotiques, d'un autre trouble psychotique ou d'un trouble envahissant du développement et n'est pas dû aux effets physiologiques directs d'une affection médicale générale.


merci bcp dr Hicham c tres instructif mdr


Revenir en haut
noumidia
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2012
Messages: 58
Sexe: féminin
Point(s): 58
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 14:02    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

salam tout le monde, j'espere que vous allez bien. svp est ce que vous avez une idées sur le planing des matieres? MERCI

Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 14:29    Sujet du message: programme casa Répondre en citant

noumidia a écrit:
salam tout le monde, j'espere que vous allez bien. svp est ce que vous avez une idées sur le planing des matieres? MERCI


c le meme a rabat
http://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151229987269578&set=o.16271064…


Revenir en haut
hamza1984
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2012
Messages: 85
Point(s): 85
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 14:46    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

salam svp pour l'uréogenese phase mitochondriale : est c k c le gaz carbonique + NH3 ou bien Bicarbonates + NH3 qui donne la citrulline*

Revenir en haut
K.O
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2012
Messages: 107
Point(s): 107
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 15:11    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

[quote="hamza1984"]salam svp pour l'uréogenese phase mitochondriale : est c k c le gaz carbonique + NH3 ou bien Bicarbonates + NH3 qui donne la citrulline*[/quote 1 synthèse du carbamylphosphate à partir de l'ammoniac et du gaz carbonique 2. Synthèse de la citrulline par condensation du carbamylphosphate et de l' ornithine

Revenir en haut
hamza1984
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2012
Messages: 85
Point(s): 85
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 15:37    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

[quote="K.O"]
hamza1984 a écrit:
salam svp pour l'uréogenese phase mitochondriale : est c k c le gaz carbonique + NH3 ou bien Bicarbonates + NH3 qui donne la citrulline*[/quote 1 synthèse du carbamylphosphate à partir de l'ammoniac et du gaz carbonique 2. Synthèse de la citrulline par condensation du carbamylphosphate et de l' ornithine

merci Ko mais j ai trouvé 2 versions : NH3 + co2 et NH4+ + HCO3- laquelle est juste???


Revenir en haut
aljana
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 264
Point(s): 266
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 16:32    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

[quote="hamza1984"]
K.O a écrit:
hamza1984 a écrit:
salam svp pour l'uréogenese phase mitochondriale : est c k c le gaz carbonique + NH3 ou bien Bicarbonates + NH3 qui donne la citrulline*[/quote 1 synthèse du carbamylphosphate à partir de l'ammoniac et du gaz carbonique 2. Synthèse de la citrulline par condensation du carbamylphosphate et de l' ornithine

merci Ko mais j ai trouvé 2 versions : NH3 + co2 et NH4+ + HCO3- laquelle est juste???

Synthèse du carbamylphosphate à partir de l’ammoniac et du gaz carbonique sous l’action du carbamylphosphate synthétase
gas carbonique (H2CO3): CO2+H2O >H2CO3> HCO3- + H+
ça veut dire que tout vient du CO2 en qlq sorte les deux sont exacte alors je suggère d écrire l acide carbonique qui au milieu ou le CO2 ou kraj man bab wase3


Revenir en haut
aljana
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 264
Point(s): 266
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 16:39    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

vue general rah c la meme chose: hadak H+ li chat 3la L HYDROLYSE DIAL L ACIDE CARBONIQUE TAYLSAK F NH3+ BACH Y3TI NH4+
NH3+ + co2 + H2O> NH3+ H2CO3> NH4+ + HCO3-


Revenir en haut
hamza1984
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2012
Messages: 85
Point(s): 85
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 17:01    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

aljana a écrit:
vue general rah c la meme chose: hadak H+ li chat 3la L HYDROLYSE DIAL L ACIDE CARBONIQUE TAYLSAK F NH3+ BACH Y3TI NH4+
NH3+ + co2 + H2O> NH3+ H2CO3> NH4+ + HCO3-

merci Smile


Revenir en haut
aljana
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 264
Point(s): 266
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 17:10    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

je t en prie allah y3awn ljami3

Revenir en haut
Momo86
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2012
Messages: 197
Sexe: masculin
Point(s): 198
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 17:15    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

salam! svp quelq'un a les cours sur l'apoptose et la différenciation cellulaire parce qu'un rassi tarta9 m3a 8adchi li3andi.... (demain l'exaaaammmm Crying or Very sad Crying or Very sad )

Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 17:42    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Momo86 a écrit:
salam! svp quelq'un a les cours sur l'apoptose et la différenciation cellulaire parce qu'un rassi tarta9 m3a 8adchi li3andi.... (demain l'exaaaammmm Crying or Very sad Crying or Very sad )


c le cours de dr Hicham, ou bien de annajah, j'espère que je t'aide comme ca, bonne chance pr demain
Différenciation et communication cellulaires : mécanismes cellulaires et moléculaires

Introduction

La différenciation cellulaire (spécialisation de la cellule) est régie par le programme génétique et dépend de la communication intercellulaire par l'intermédiaire de molécules spécifiques.

I. Mécanismes cellulaires

Étapes de différentiation : cellule souche, cellule engagée, cellule spécifiée, cellule déterminée puis cellule différenciée.
Modalités de différenciation : mitose asymétrique aboutissant à 2 cellules filles de lignées différentes, interactions cellulaires (induction instructive, induction permissive).

II. Mécanismes moléculaires

A. Facteurs de transcription

Ils contrôlent l’expression des différents gènes en se fixant sur l’ADN.
Classes : protéines à hélice ailée, protéines à motif hélice-tour-hélice,protéines à doigt de zinc, protéines à fermeture éclair à leucine, protéines à boite, protéines à domaine, facteurs POU.

B. Molécules des interactions cellulaires

Jonctions communicantes : passage direct de petites molécules (calcium, AMPc) entre 2 cellules.
Molécules d’adhérence : cadhérines, superfamille des immunoglogulines, sélectines, intégrines.
Molécules sécrétées :
− Les ligands hydrophiles (hormones peptidiques, cytokines, eicosanoïdes, facteurs de croissance, neurotransmetteurs) permettent la transduction intracellulaire du signal (canaux ioniques, récepteurs à activité enzymatiquen, récepteurs couplés à une protéine G).
− Les ligands lipophiles (hormones stéroïdiennes, hormones thyroïdiennes, NO, CO) ont une action sur des récepteurs nucléaires après diffusion dans la cellule grâce à une protéine de liaison.

C. Molécules agissant sur le cycle cellulaire

CKI : molécules bloquant le cycle cellulaire à une phase donnée, la protéine p21 (stimulée par la protéine p53) bloque la cellule en phase G1.

Conclusion

Intérêt en biologie du développement.


Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 17:51    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

25. Apoptose : Mécanismes cellulaires et moléculaires

 L’apoptose ou mort cellulaire programmée est le processus par lequel des cellules déclenchent leur auto destruction en réponse à un signal.
 C'est une mort cellulaire physiologique, génétiquement programmée, nécessaire à la survie des organismes pluricellulaires.
 Elle est en équilibre constant avec la prolifération cellulaire.
 Contrairement à la nécrose, elle ne provoque pas d'inflammation.

I- Mécanismes cellulaires :
 La réduction du volume cellulaire :
o Le cytoplasme se condense, la cellule s'arrondit et perd ses contacts avec les cellules voisines.
o La condensation de la cellule est associée à la formation de liaisons croisées entre les protéines sous l'action de transglutaminases qui rigidifie le cytoplasme et contribue à sa déshydratation.
 Des modifications caractéristiques du noyau :
o La chromatine se condense à la périphérie du noyau (marginalisation) puis se fragmente en petits amas entourés de fragments d'enveloppe.
o Ces modifications nucléaires s'accompagnent du clivage de l'ADN au niveau des régions internucléosomales, qui libère des fragments dont les tailles sont des multiples de celle du nucléosome, soit 180-200 paires de bases.
 Après la phase de condensation la membrane émet des bourgeonnements qui se détachent pour former les "corps apoptotiques", sacs membranaires entourant des fragments de cytoplasme ou de chromatine. Les produits de dégradation étant intracellulaires, il n’y a pas de réaction inflammatoire autour de la cellule apoptotique et celle-ci est rapidement phagocytée par un macrophage.

II- Mécanismes moléculaires : schématiquement en 2 phases :

A- La phase de déclenchement ou d'engagement :
 comprend 2 voies différentes mais interconnectées :
 la voie extrinsèque qui dépend de l'activation de récepteurs membranaires par des ligands spécifiques, et la voie intrinsèque ou mitochondriale

1- La voie des récepteurs de mort cellulaire
 particulièrement importante dans les phénomènes apoptotiques physiologiques, en particulier dans la destruction des lymphocytes auto réactifs, l'élimination des cellules infectées par un virus ou des cellules tumorales par les cellules immunitaires cytotoxiques.
 Elle implique des protéines transmembranaires capables d'induire la cascade apoptotique lorsqu'ils fixent les ligands appropriés par l'intermédiaire de protéines adaptatrices qui recrutent et activent des caspases
 le mieux connu est le récepteur FAS qui recrute une protéine cytoplasmique appelée FADD et qui fixe et active la procaspase 8.
 La caspase 8 dite « initiatrice » va déclencher l'activation en cascade de nombreuses autres caspases d'aval, dites « effectrices ». la caspase 3 est principalement le responsable du clivage protéolytique des substrats provoquant la mort de la cellule.



2- La voie mitochondriale
 C'est la voie intrinsèque activée en réponse à un « stress» cellulaire produit par les radiations ionisantes, l'hypoxie, l'hyperthermie, les substances toxiques, les radicaux libres, les lésions du génome ou la suppression des signaux de survie (hormones, facteurs de croissance, cytokines ).
 L'apoptose est déclenchée directement par la libération de molécules pro apoptotiques normalement séquestrées dans l'espace inter membranaire des mitochondries, dont la plus importante est le cytochrome C.
 Une fois libéré dans le cytosol, le cytochrome C s'associe à une protéine adaptatrice appelée Apaf-1 pour former l'apoptosome qui active la caspase 9, celle-ci activant la caspase 3.


Revenir en haut
Momo86
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2012
Messages: 197
Sexe: masculin
Point(s): 198
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 18:14    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Merci lovite je decouvre des chapitres alors que c'est demain l'exam.... karita 3oudma (ou 3ad je dois revoir l'anat....) Allah ichouf men 7alna...

Revenir en haut
dr Oza
SuperNova
SuperNova

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 957
Sexe: féminin
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 18:16    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Momo86 a écrit:
Merci lovite je decouvre des chapitres alors que c'est demain l'exam.... karita 3oudma (ou 3ad je dois revoir l'anat....) Allah ichouf men 7alna...


tkt pas, essaye de te concentrer le max, peut etre ce que tu bosse ce soir tombera demain à l'exam
couuurage lovite


Revenir en haut
Momo86
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2012
Messages: 197
Sexe: masculin
Point(s): 198
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 18:21    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

YARBIIIIII C'est mon seul espoir....

Revenir en haut
aljana
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 264
Point(s): 266
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012 - 18:34    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012 Répondre en citant

Momo86 a écrit:
salam! svp quelq'un a les cours sur l'apoptose et la différenciation cellulaire parce qu'un rassi tarta9 m3a 8adchi li3andi.... (demain l'exaaaammmm Crying or Very sad Crying or Very sad )

allah yessehel 3lik ou 3la ljami3 nchallah maradi ykoun ila lkhir nchallah
j aurais aimé t aider mais j ai pas de cours bien fait.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:11    Sujet du message: Special Residanat Rabat 2012

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Actualités professionnelles et concours -> Spécial RESIDANAT et INTERNAT Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: <  1, 2, 3229, 230, 231332, 333, 334  >
Page 230 sur 334

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com