Médecins du Maroc Index du Forum Médecins du Maroc
Site spécialisé en diffusion d'information sur les actualites des Médecins et de la Médecine au Maroc
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Médecins du Maroc 
Bienvenue sur le forum des médecins du Maroc : nous cherchons des modérateurs pour le forum si vous êtes intéressé contacter l'administrateur
entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca
Aller à la page: <  1, 2, 353, 54, 5565, 66, 67  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Actualités professionnelles et concours -> Spécial RESIDANAT et INTERNAT
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
wasssima
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 20
Sexe: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 16:39    Sujet du message: hypertension intra-cranienne Répondre en citant

Le syndrome d’hypertension intracrânienne

DEFINITION
Syndrome clinique témoignant de l'augmentation de volume d'un des 3 compartiments intracrâniens :
• la masse cérébrale : (exemple : tumeur cérébrale, œdème cérébral)
• le volume sanguin cérébral: (exemple : thrombophlébite cérébrale)
• la quantité de LCR: (exemple : hydrocéphalie)
L'hypertension intra-cranienne dont la conséquence est parfois dramatique (engagement cérébral, retentissement sur les nerfs optiques et retentissement circulatoire), est une véritable urgence thérapeutique.
Le traitement étiologique n'est pas toujours possible et doit alors faire place au seul traitement symptomatique.

CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE ++++++
1) Typiques: la forme subaiguë de l'hypertension intra-cranienne
a) Signes fonctionnels: le syndrome d'hypertension intra-crânienne
Les céphalées y sont à prédominance matinale, déclenchées par les efforts et les changements de position. Elles s'atténuent et peuvent disparaître dans la journée. La résistance aux antalgiques habituels est évocatrice. Elles peuvent manquer chez l'enfant.
En fait, n'importe quel type de céphalée peut être en rapport avec une hypertension intra-cranienne.
Les vomissements sont brutaux en 'jet' et soulagent les céphalées. Ils sont parfois remplacées par de simples nausées.
+ Les troubles de la vigilance manquent rarement. Entre l'obnubilation et le coma existent la lenteur d'idéation, la baisse de l'attention et le défaut d'initiative. Une diplopie par paralysie du VI, ou un flou visuel sont des signes d'accompagnement.
b) Signes physiques: le fond d'oeil
L'oedème papillaire observé au fond d'oeil suit l'évolution suivante:
- flou papillaire avec dilatation veineuse
- saillie papillaire avec saillie des vaisseaux noyés dans l'oedème
- hémorragies péripapillaires


NB: chez le nourrisson, le signe principal est l'augmentation du périmètre crânien. L'on peut être attiré par les vomissements aux changements de position, l'amaigrissement ou l'arrêt du développement psychomoteur.
: chez l'enfant, il faut redouter une hypertension intra-cranienne devant un tableau pseudo-digestif.
2) Par une complication: les engagements ou formes aiguës de l'hypertension intra-cranienne
La cause est souvent une hémorragie ou un oedème. La clinique de l'hypertension intra-cranienne est soit absente, soit fugace laissant au premier plan la symptomatologie neurologique causale. Le scanner est l'examen à pratiquer, selon le cas. Nous devons étudier chaque engagement séparément:
a) L'engagement temporal
Le premier signe est la mydriase homolatérale par compression du III. Puis viennent successivement les troubles de la vigilance, une hypertonie de décérébration (membre inférieur en extension, membre supérieur en rotation/pronation) et une hydrocéphalie. Mydriase et décérébration peuvent être initialement unilatérales et transitoires, puis deviennent rapidement bilatérales et permanentes.
b) L'engagement central
La souffrance diencéphalique est le premier signe se traduisant par des troubles de conscience et du comportement.
c) L'engagement cérébelleux
On observe une raideur de nuque, des vomissements, voire des troubles des rythmes cardiaque et respiratoire. Au maximum, ce sont des crises toniques postérieures. L'examen rapporte un nystagmus spontané.
L'important est de penser au diagnostic d'hypertension intracrânienne et de ne pas céder aux diagnostics de facilité.
Le plus souvent, les différents tableaux constitués additionnent les signes de la pathologie causale et les signes propres de l'hypertension intracrânienne.
3) Signes de localisation
Ces signes accompagnent de façon très variable l’HIC. Ils peuvent dominer la scène clinique mais ils peuvent aussi être pratiquement absents, les signes d’HIC dominant le tableau clinique.

EXAMENS COMPLEMENTAIRES
TDM sans puis avec injection de contraste :
- Mise en évidence du processus expansif et de ses conséquences sur le tissu cérébral adjacent
- OEdème péri-lésionnel ou non, hydrocéphalie associée et son importance
- Nécrose tumorale, kyste intra-tumoral, etc…
IRM sans puis avec injection de produit de contraste :
- Remplace ou complète de façon fondamentale le TDM
- Très bonne approche histologique
EEG surtout lors de crises comitiales révélatrices
Artériographie

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL: le syndrome méningé
Un piège fréquent est la confusion entre hypertension intracrânienne et syndrome méningé (céphalées, vomissements, photophobie).
DIAGNOSTIC DE GRAVITE et PRONOSTIC
Il est bien évident que la forme subaiguë est bien moins grave et de meilleur pronostic que la forme aiguë qui est la preuve du dépassement des capacités de compensation du cerveau.
Ailleurs, c'est la cause qui fait le pronostic de l'hypertension intracrânienne.

DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE
1) Hydrocéphalie
2) Oedème
3) Lésion expansive intracrânienne
4) hypertension intra-cranienne bénigne

TRAITEMENT
Le traitement étiologique chaque fois qu'il est possible.
Le traitement symptomatique dont les différentes modalités sont:
* Les solutés hypertoniques (Mannitol à 10 ou 20%, glycérol à 10%)
* Les diurétiques comme l'acétazolamide (Diamox) ou le furosémide (Lasilix)
* La corticothérapie
+ Le traitement de l'hydrocéphalie est l'apanage des dérivations de liquide cephalo-rachidien qui peut être selon le caractère durable ou non de l'hydrocéphalie:
- un drainage ventriculaire externe
- une dérivation interne ventriculo-péritonéale

CONCLUSION
L'hypertension intracrânienne est tolérée tant que les mécanismes compensateurs fonctionnent. La décompensation expose au risque d'engagement avec mise en jeu du pronostic vital. L'examen clinique est peu évocateur contrairement à l'imagerie. La mise en route du traitement, symptomatique toujours, étiologique parfois, ne souffre d'aucun délai.
ATTENTION : La ponction lombaire peut déclencher un engagement en cas d’HTIC, lorsqu’une HTIC est cliniquement suspectée, la PL ne pourra donc être pratiquée qu'après s’être assuré de l’absence d’effet de masse au scanner
_________________
bonne chance !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 16:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
wasssima
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 20
Sexe: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 16:46    Sujet du message: réponse Répondre en citant

Docteur F je sais pas pourquoi tu veux l'acidose et l'alcalose mais tu vas les trouver ici:

http://www.chufes.ma/amirf/medadmission.html

chapitres 38 et 39
_________________
bonne chance !


Revenir en haut
doctoresse1983
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2011
Messages: 26
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 18:03    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

svp je me repeeeteeeeeeee est c k obn li seulment les cours fonction du jury???????????PRCK J VOIS K YA CERTAINS KI LISENT AUTRES DISCIPLINNNNESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS::::::::::::::REPONDEZ MOI PLEASE

Revenir en haut
badrigoal
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2010
Messages: 68
Localisation: rabat
Sexe: masculin
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 18:22    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

J -8 les amis wach kayn chi khel3a ????

Revenir en haut
wasssima
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 20
Sexe: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 19:12    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

doctoresse1983 a écrit:
svp je me repeeeteeeeeeee est c k obn li seulment les cours fonction du jury???????????PRCK J VOIS K YA CERTAINS KI LISENT AUTRES DISCIPLINNNNESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS::::::::::::::REPONDEZ MOI PLEASE



juste les chapitres correspondants au jury!
_________________
bonne chance !


Revenir en haut
docteur F
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2011
Messages: 58
Sexe: féminin
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 21:20    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

wasssima a écrit:
Docteur F je sais pas pourquoi tu veux l'acidose et l'alcalose mais tu vas les trouver ici:

http://www.chufes.ma/amirf/medadmission.html

chapitres 38 et 39


comme je passe la biologie et d''après ce que j'i compris il faut inclure le jury de la biologie aussi non? enfin c'est ce que j'ai compris d’après le décret ministériel qu'on avant posté ici!!! enfin je ne sais plus de quelle tete donnée <allah


Revenir en haut
wasssima
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 20
Sexe: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 21:37    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

moi aussi je passe en biologie, mais je ne lis pas ces chapitres! pourquoi? on n'aura pas le même exam que les autres? je pense que si!
_________________
bonne chance !


Revenir en haut
docteur F
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2011
Messages: 58
Sexe: féminin
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 21:38    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

aucune idée franchement dr wassima !!

Revenir en haut
princesse
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2008
Messages: 2
Localisation: Quelque part
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 22:03    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

svp j'ai besoin du cours de l'embolie pulmonaire massive
merci


Revenir en haut
wasssima
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 20
Sexe: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 22:29    Sujet du message: voici un extrait du bulletin officiel n°4331 Répondre en citant

Article 15 :Les épreuves d'admission définitive consistent en quatre (4) compositions écrites d'une durée totale de deux (2) heures portant respectivement :

a) pour les docteurs en médecine :

* dans les spécialités de médecine ou de biologie, sur :
1 - une question d'urgence médicale ou de spécialité médicale (coefficient 1) ;
2 - une question d'urgence chirurgicale ou de spécialité chirurgicale (coefficient 0,5) ;
3 - une conduite à tenir de spécialité médicale (coefficient 1) ;
4 - une conduite à tenir de spécialité chirurgicale (coefficient 0,5).

* dans les spécialités de chirurgie, sur :
1 - une question d'urgence chirurgicale ou de spécialité chirurgicale (coefficient 1) ;
2 - une question d'urgence médicale ou de spécialité médicale (coefficient 0,5) ;
3 - une conduite à tenir de spécialité chirurgicale (coefficient 1) ;
4 - une conduite à tenir de spécialité médicale (coefficient 0,5).



Donc Docteur F b7alna b7al les autres, et les notes b7al médecine.
_________________
bonne chance !


Revenir en haut
wasssima
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 20
Sexe: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 22:33    Sujet du message: Embolie pulmonaire massive Répondre en citant

Embolie pulmonaire massive


• L’embolie pulmonaire est une urgence médicale en rapport avec oblitération (le plus souvent brusque) du tronc ou d'une branche de l'artère pulmonaire.
• Origine du thrombus: thrombose veineuse profonde des membres inférieurs (90%).
• L'embolie pulmonaire grave est définie par la présence d’une instabilité hémodynamique:
o Massive (Obstruction de + 50%)
o Terrain : atteinte cardio- pulmonaire préexistante.
 Fréquence : 5 %

SIGNES DE GRAVITE
 Signes de gravité cliniques :
 état hémodynamique précaire :
* Pression Artérielle Systolique < 90 mmHg, diurèse < 20 ml / heure, marbrures…
* nécessité d'amines
 syncope initiale, cyanose, Hypertension artérielle pulmonaire (HTAP).
 Signes de gravité para-cliniques :
 Signes Scannographiques: Obstruction de plus de 50 %
 Signes Echocardiographiques: Dysfonction Ventriculaire droite

DIAGNOSTIC DE L’EMBOLIE PULMONAIRE
 Contexte Clinique:
 Patient âgé
 Notion d’alitement ou d’immobilisation
 Suite de chirurgie…
 Mode d’installation:
 Dyspnée d’installation brutale
 Douleur basi-thoracique droite
 Toux irritative
 Hémoptysie, signe tardif et très inconstant
 La cyanose
 Examen pleuro-pulmonaire : pauvre : Peuvent exister des râles crépitants de foyer de condensation ou des signes d'épanchement pleural.
Tachycardie >100/min, Polypnée >25/min + signes d'instabilité hémodynamique (signes de choc périphérique, pression artérielle systolique <80 mmHG).
 Eléments de présomption
 Radiographie Thoracique
 ECG
 D Dimères > 500µg/l
 Gaz du Sang
 Confirmation du diagnostic
 Echographie cardiaque
 Echo Doppler des MI
 Scanner thoracique
 Scintigraphie pulmonaire
 Angiographie pulmonaire
TRAITEMENT DE L’EMBOLIE PULMONAIRE GRAVE
 Oxygénothérapie:
 Obligatoire puisque l’EP grave s’accompagne toujours d’une hypoxémie
 En règle générale facile à corriger par l’oxygénothérapie nasale
 Le débit sera adapté pour obtenir une SpO2 ≥ 90 %
 Ventilation mécanique:
 Indications:
* Détresse respiratoire non améliorée par l’oxygénothérapie
* Troubles de la conscience secondaires à un bas débit cardiaque
* Arrêt cardio-respiratoire
Elle doit être toujours précédée d’une expansion volumique…….
 A Éviter ….!!!
 Drogue qui entraîne une vasoplégie ( Hypnovel, Thiopental, Diprivan…)
 Utilisation de pression expiratoire positive
 Intubation nasotrachéale
 Expansion volumique :
 Très utile en cas d’hypovolémie: attestée par l’absence de turgescence des jugulaires
 Cependant, un remplissage excessif peut être nocif
 Médicaments Inotropes :
 Dobutamine : Augmente le débit cardiaque
 Si Echec : le recours à la noradrénaline s’impose

VASODILATATEURS
 Nitroprussiate de sodium
 Hydralazine
 Prostaglandines : Efficaces en expérimental mais baisse la PA systémique, donc la perfusion coronaire
 Monoxyde d’azote (NO)

TRAITEMENT ANTICOAGULANT
 Héparine:
 c’est un traitement obligatoire
 il permet de prévenir :
* l’extension du thrombus
* La récidive de l’EP
 Protocole
* Bolus de 5000 à 10000 UI puis,
* 300 à 500 UI/kg/j avec ajustement des doses en fonction du TCA (2 fois le
témoin) ou l’activité anti-Xa
E Relais troisième jour par les AVK
 Thrombolyse:
 Indications:
* EP avec état de choc ou hypotension < 90 mmHg
* EP avec des signes échographiques de défaillance ventriculaire droite
(indication discutable, non consensuelle)
 Voies d’administration: pas de différence
* Intra artérielle pulmonaire
* voie veineuse périphérique
 Complications
*Complications hémorragiques (12%)
*Hémorragie Gravissime (1à 2%)
*Hémorragie cérébro-meningée
 Contre Indications
E Absolues:
*Hémorragie active
*Antécédent d’hémorragie cérébrale
*Affection néoplasique évolutive cérébrale ou médullaire
*Intervention neurochirurgicale
E Relatives:
*AVC ischémique
*HTA non contrôlée
*Traumatisme, Biopsie récente, ponction artérielle
*Thrombopénie, grossesse, AVC ischémique, MCE, Grossesse
EMBOLECTOMIE : Chirurgicale ou par Cathéter
 Utilisée dans 0.6 % des cas
 Indications:
 Inefficacité du traitement Médical (thrombolyse)
 Contre indication à la thrombolyse
INTERRUPTION DE LA VCI
 Indications:
 Echecs du traitement anticoagulant (récidive embolique certaine sous traitement bien conduit)
 Contre-indication formelle aux anticoagulants.
DUREE DU TRAITEMENT
 3 à 6 mois en moyenne
 En cas d'EP récidivante:
* 1 an
* "à vie" si plus de 2 récidives.
CONCLUSION
 Embolie pulmonaire:
 Urgence Diagnostique et thérapeutique
 Touche surtout les patients âgés et/ou à haut risque
 Une prise en charge adéquate est nécessaire
 Prise en charge:
 Héparinothérapie
 Thrombolyse si état de choc+++
 Expansion volumique+++
 Une oxygénothérapie ± ventilation M
 Tonicardiaque ( Dobu ± Noradrénaline)
 Mortalité lourde
 PREVENTION +++
_________________
bonne chance !


Revenir en haut
dr.H
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 61
Point(s): 10
Moyenne de points: 0,16

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 23:11    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

j avance paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas Crying or Very sad

Revenir en haut
docteur F
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2011
Messages: 58
Sexe: féminin
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 23:58    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

wasssima a écrit:
Article 15 :Les épreuves d'admission définitive consistent en quatre (4) compositions écrites d'une durée totale de deux (2) heures portant respectivement :

a) pour les docteurs en médecine :

* dans les spécialités de médecine ou de biologie, sur :
1 - une question d'urgence médicale ou de spécialité médicale (coefficient 1) ;
2 - une question d'urgence chirurgicale ou de spécialité chirurgicale (coefficient 0,5) ;
3 - une conduite à tenir de spécialité médicale (coefficient 1) ;
4 - une conduite à tenir de spécialité chirurgicale (coefficient 0,5).

* dans les spécialités de chirurgie, sur :
1 - une question d'urgence chirurgicale ou de spécialité chirurgicale (coefficient 1) ;
2 - une question d'urgence médicale ou de spécialité médicale (coefficient 0,5) ;
3 - une conduite à tenir de spécialité chirurgicale (coefficient 1) ;
4 - une conduite à tenir de spécialité médicale (coefficient 0,5).



Donc Docteur F b7alna b7al les autres, et les notes b7al médecine.


voilà les choses sont plus claires maintenant merci beaucoup:)


Revenir en haut
house1956
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2011
Messages: 4
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2011 - 11:35    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

,

Je cherche les cours suivants :

- CAT devant une méningite à liquide clair de l'adulte.
- CAT devant une méningite purulente de l'adulte.

merci


Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2011 - 12:15    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

9. Méningites purulentes (adultes et enfants) : dg et traitement

Signes cliniques:
 fièvre
 syndrome méningé:
• céphalées, photophobie.
• vomissements en jet sans rapport avec aliments.
• bradycardie relative par rapport à la fièvre.
• raideur de nuque.
• signe de Kernig.
• signe de Brudzinski.
• hyperalgie au moindres mouvements, hyperesthésie cutanée.
 altération de l'état général, troubles de la conscience parfois tableau psychiatrique.
 parfois signe de localisation (10-30%).
 parfois convulsions (25%) ou crises partielles.
 parfois tableau subaigu avec septicémie, choc septique et purpura.
 chez le nourrisson, le tableau peut être trompeur:
• somnolence, convulsion, parfois déficit moteur, troubles digestifs.
• bombement de la fontanelle, hypotonie musculaire, raideur méningée absente.

Diagnostic différentiel:
 abcès cérébral.
 encéphalite herpétique.
 méningite lymphocytaire.
 hémorragie méningée fébrile.
 listériose.
 paludisme.
 AVC.
 migraine.
 agitation aiguë.

Etiologie:
 notion d'infection ORL récente ou chronique.
 méningocoque (30%), pneumocoque (20%) chez l'adulte, haemophilus influenzae chez l'enfant (15%), listeria chez la personne âgée, l'alcoolique, le diabétique ou l'immunodéprimé.

Examens complémentaires:
 ponction lombaire, avant toute perfusion de glucosé:
• liquide trouble ou liquide clair avec plus de 10 éléments/mm3.
• prédominance de polynucléaires.
• ou si prédominance de lymphocytes, y penser si protéinorachie > 1 g/l, si glycorachie < 0,40 g/l (< 2,25 mmol/l) ou si < 2/3 de la glycémie.
 hémocultures.
 tomodensitométrie crânienne en première intention si signe de localisation.
 bilan standard.



Traitement:
 hospitalisation immédiate dès que le diagnostic est évoqué.
 si le délai d'hospitalisation doit dépasser 1 heure:
• faire Clamoxyl: 1g IV en ambulatoire.
 chez le nourrisson et le jeune enfant:
• voie veineuse: 50 ml/kg/j de G5% + 3 g NaCl/l + 1,5 g KCl/l + 1 g GCa/l.
• Claforan: 200 mg/kg/j en 4 prises ou Rocéphine: 100 mg/kg/j en 1 prise + amoxicilline: 40 mg/kg x 6/j IV (+/- gentamycine 3 mg/kg/j IM) si nourrisson < 2 mois
• Claforan: 200 mg/kg/j en 4 prises ou Rocéphine: 100 mg/kg/j en 1 prise si enfant entre 2 mois et 6 ans en première intention.
• puis adapter l'antibiothérapie aux résultats de la ponction lombaire.
• antipyrétiques: aspirine, 40 mg/kg/j IV.
• prévention des convulsions: Gardénal, 5 mg/kg/j IV (éventuellement).
 chez l'adulte ou l'enfant de plus de 6 ans:
• voie veineuse.
• antalgiques: Pro-Dafalgan, 2 g en perfusion de 30 mn.
• amoxicilline: 2 g x 6/24 h.
• ou Rocéphine: 3 g IV puis 2 g/12 h.
• puis adapter l'antibiothérapie aux résultats de la ponction lombaire.
• si allergie aux ampicillines: quinolones.
 faire une prophylaxie pour les personnes contacts (famille, classe, entourage).
• Rifadine per os:
 600 mg soit 2 comprimés/12 h pendant 48 heures chez l'adulte.
 10 mg/kg/12 h pendant 48 heures chez l'enfant.
 5 mg/kg/12 h pendant 48 heures chez le nourrisson < 3 mois.
• si contre-indication à la Rifadine:
 Rovamycine per os:
− 3 M UI x 2/j chez l'adulte pendant 5 jours.
− 75000 UI/kg x 2 chez l'enfant pendant 5 jours.
• associer la vaccination si méningocoque A ou C ou si pneumocoque (Pneumo 23).


Revenir en haut
docteur F
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2011
Messages: 58
Sexe: féminin
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2011 - 13:49    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

LES MENINGITES A LIQUIDE CLAIR
I- INTRODUCTION :
Les méningites infectieuses sont des pathologies très fréquentes et très graves qui touchent toutes les catégories d’ages.
Elles constituent le plus souvent une urgence diagnostique et thérapeutique car elles peuvent se compliquer et laisser des
séquelles invalidantes de toutes sortes. De plus, certaines d’entre elles engendrent des épidémies et sont alors à déclaration
obligatoire.
II- DIAGNOSTIC POSITIF DU SYNDROME MEMINGE FEBRILE :
Le syndrome méningé associe un syndrome infectieux (fièvre, céphalées, vomissements, diarrhées, raideur de la nuque,
signe de Brudzinski et signe de Kernig) avec une hyperesthésie et des troubles neurologiques (convulsions, modification des
réflexes ostéo-tendineux, trouble de la conscience, paralysies de tout types surtout des paires crâniennes…), c’est la
méningo-encéphalite.
Le diagnostic repose sur l’examen du fond d’oeil, sur la ponction lombaire (indispensable) et sur l’examen TDM.
Le méningisme est un syndrome méningé avec LCR normal.
III- DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE :
A- Les méningites à LCR clair urgentes :
1- Les méningites bactériennes à leur début (les 1eres heures) :
∗ La ponction lombaire peut révéler un liquide clair.
∗ L’examen cytobactériologique révèle une réaction cellulaire avec prédominance de Polynucléaires intactes.
Les méningites bactériennes décapitées sont des méningites traitées par antibiothérapie.
∗ L’examen clinique révèle un foyer infectieux (ex : otite).
∗ L’examen cytobactériologique montre une prédominance des Polynucléaires intactes mais surtout altérés avec
absence de germes.
∗ L’examen biochimique montre une hyperalbuminorachie et une hypoglycorachie. Il sert aussi à recherche les
Antigènes solubles dans le LCR.
∗ Le traitement est celui des méningites purulentes.
2- La méningo-encéphalite tuberculeuse : C’est la complication d’une miliaire tuberculeuse, d’une tuberculose
ganglionnaire, génitale, osseuse ou de la primo-infection chez l’enfant. Elle est souvent d’évolution subaiguë et son
pronostic est réservé.
∗ L’examen clinique montre des signes méningitiques et des signes neurologiques associés à des signes
psychiatriques (ex : délires aigus, hallucinations…). L’examen du fond d’oeil doit être effectué.
∗ La radiographie pulmonaire doit être effectuée en urgence à la recherche d’une éventuelle miliaire, de
séquelles tuberculeuses ou de signes d’une Pneumonie Franche Lobaire Aiguë.
∗ La ponction lombaire révèle un LCR clair légèrement hypertendu.
∗ L’examen cytologique montre une réaction cellulaire à prédominance Lymphocytaire.
∗ La culture du LCR est faite sur milieu de Low Enstein Jensen pour affirmer l’existence de BK.
∗ L’examen direct après suspicion d’une tuberculose révèle des Bacilles Acido-Alcoolo-Résistants ‘BAAR’.
∗ L’examen biochimique montre une hyperprotéinorachie et une hypoglycorachie. Les chlorures sont diminués.
∗ Le traitement repose essentiellement sur la quadrithérapie antituberculeuse, Streptomycine + INH (isoniazide) +
Rifampicine + Pyrazinamide et ce, pendant 2 mois puis on arrête la Streptomycine et la Pyrazinamide et continu
le traitement pendant encore 7 mois. On leurs associe une corticothérapie pendant 10 jours. En cas de
complications, on a recours à la réanimation.
3- La méningo-encéphalite listérienne : Le ‘Listéria monocytogènes’ est un BGN qui touche les sujets
immunodéprimés (Sujets âgés, femme enceinte, sujet immunodéprimés proprement dits…). Cette méningite peut
prendre l’aspect d’une méningo-encéphalite tuberculeuse.
∗ La ponction lombaire est la clé du diagnostic.
∗ L’examen cytologique est de type panaché.
∗ L’examen direct des cultures du LCR et des hémocultures affirme la listériose.
∗ Le traitement est une bithérapie qui associe l’Ampicilline et la Gentamicine pendant 7 jours puis on continue
avec l’Ampicilline pendant encore 3 semaines.
4- La méningo-encéphalite herpétique : Elle est due au virus ‘Herpes simplex I’. Elle est très souvent invalidante
voire mortelle car elle entraîne une nécrose hémorragique temporo-frontale.
∗ L’examen clinique révèle le même tableau avec hallucinations, aphasie et anosmie.
∗ L’examen TDM montre des ondes hypodenses avec réaction oedémateuse temporo-frontale importante.
∗ L’examen cytologique après ponction lombaire montre une prédominance Lymphocytaire.
∗ L’examen biochimique révèle une hausse modérée de la protéinorachie et une hypo ou normoglycorachie.
∗ Le traitement consiste en l’administration de l’Aciclovir à raison de 10 mg/kg/jour toutes les 8 heures pendant 10
à 14 jours.
5- Le neuropalludisme ou accès pernicieux palustre : Il est dû à ‘Plasmodium falciparum’ qui entraîne une
méningo-encéphalite avec hémolyse intense voire état de choc. C’est un coma fébrile.
∗ L’examen cytologique après ponction lombaire révèle une réaction lymphocytaire.
∗ Le diagnostic final repose sur la recherche du parasite sur goutte épaisse et frottis sanguin.
∗ Le traitement est essentiellement à base de Quinine.
B- Autres types de méningites à liquide clair moins urgentes : On citera essentiellement les méningites lors :
1- De la leptospirose. 2- De la brucellose.
3- Des mycoses (ex : A ‘Cryococcus neoformens’).
4- Viroses épidémiques (‘Entérovirus’, ‘coccacae virus’, ‘myxo et Paramyxovirus’) qui associent un syndrome
infectieux à début brutal avec un état général conservé. La ponction lombaire révèle un LCR clair avec réaction
Lymphocytaire, une légère augmentation de la protéinorachie et une glycorachie normale


Revenir en haut
princesse
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2008
Messages: 2
Localisation: Quelque part
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2011 - 14:14    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

Merci Dr wasssima pour votre réponse ( embolie pulmonaire massive)

Revenir en haut
wasssima
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 20
Sexe: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2011 - 16:22    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant


_________________
bonne chance !


Revenir en haut
house1956
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2011
Messages: 4
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2011 - 17:19    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

merci Dr Who et Docteur F pour les CAT des méningites.

Revenir en haut
lilipatre
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2010
Messages: 103
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2011 - 17:32    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca Répondre en citant

honnêtement les amis je veux vraiment savoir si je dois consulter pr un retard Shocked
est ce que vous arrivez à vous en sortir et à retenir surtouuuuuuuuuuuutttt ce ke vous lisez? et puis comment terminer cette tonne de chapitres en ce peu de temps ki reste
plz help s'il y a des conseils donnez les moi plzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:13    Sujet du message: entraide pour concours de residanat 2011 a casablanca

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Actualités professionnelles et concours -> Spécial RESIDANAT et INTERNAT Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: <  1, 2, 353, 54, 5565, 66, 67  >
Page 54 sur 67

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com