Médecins du Maroc Index du Forum Médecins du Maroc
Site spécialisé en diffusion d'information sur les actualites des Médecins et de la Médecine au Maroc
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Médecins du Maroc 
Bienvenue sur le forum des médecins du Maroc : nous cherchons des modérateurs pour le forum si vous êtes intéressé contacter l'administrateur
entraide pour residanat 2011 rabat
Aller à la page: <  1, 2, 339, 40, 41238, 239, 240  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Actualités professionnelles et concours -> Spécial RESIDANAT et INTERNAT
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
aline
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2010
Messages: 57
Localisation: MAROC
Sexe: féminin
Point(s): 11
Moyenne de points: 0,19

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 15:10    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

PROGRAMME NATIONAL DE VACCINATION

Les significations des abréviations


BCG : TUBERCULOSE

HB : HEPATITE B

DTC : DIPHTERIE, TETANOS ET COQUELUCHE

PO : POLIOMYELITE (PAR VOIE ORALE)

VAR : VACCINS ANTI-ROUGEOLEUX

HIB : HAEMOPHILUS INFLUENZAE TYPE B

RR : VACCIN CONTRE LA ROUGEOLE ET LA RUBEOLE

ROR : ANTI-ROUGEOLEUX - ANTI-OREILLONS - ANTI-RUBÉOLEUX

DTCP : DIPHTERIE, TETANOS, COQUELUCHE ET POLIOMYELITE (INJECTABLE)

DTP : DIPHTERIE, TETANOS ET POLIOMYELITE (INJECTABLE)

LE CALENDRIER NATIONAL DE VACCINATION EN VIGUEUR
Âge de l’enfant Vaccins

A la naissance
BCG + VPO (zéro) + HB1

6 semaines
DTC1 + VPO1 + HB2

10 semaines
DTC 2 + VPO2

14 semaines
DTC 3 + VPO3

9 mois
VAR + HB3

18 mois
DTC + VPO (premier rappel)

6 ans (rentrée scolaire)
RR


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 15:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 15:34    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

aline a écrit:
PROGRAMME NATIONAL DE VACCINATION

Les significations des abréviations


BCG : TUBERCULOSE

HB : HEPATITE B

DTC : DIPHTERIE, TETANOS ET COQUELUCHE

PO : POLIOMYELITE (PAR VOIE ORALE)

VAR : VACCINS ANTI-ROUGEOLEUX

HIB : HAEMOPHILUS INFLUENZAE TYPE B

RR : VACCIN CONTRE LA ROUGEOLE ET LA RUBEOLE

ROR : ANTI-ROUGEOLEUX - ANTI-OREILLONS - ANTI-RUBÉOLEUX

DTCP : DIPHTERIE, TETANOS, COQUELUCHE ET POLIOMYELITE (INJECTABLE)

DTP : DIPHTERIE, TETANOS ET POLIOMYELITE (INJECTABLE)

LE CALENDRIER NATIONAL DE VACCINATION EN VIGUEUR
Âge de l’enfant Vaccins

A la naissance
BCG + VPO (zéro) + HB1

6 semaines
DTC1 + VPO1 + HB2

10 semaines
DTC 2 + VPO2

14 semaines
DTC 3 + VPO3

9 mois
VAR + HB3

18 mois
DTC + VPO (premier rappel)

6 ans (rentrée scolaire)
RR


hada c l'ancien programme
en 2008 tzad le vaccin contre l'hemophilus
et en 2010 contre le rotavirus et le pneumo, mais a quel age? et combien de doses?
c celui de 2010 que je cherche, et merci


Revenir en haut
Dr Nabila
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 358
Point(s): 110
Moyenne de points: 0,31

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 16:10    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

Svp, en pathologie médicale, est-ce que la "Rupture prématurée des membranes: dgc, conduite thérapeutique obstétricale et néonatale + complications" fait partie du programme? Je la retrouve dans une liste de cours mais pas dans une autre.

Merci!


Revenir en haut
Dr Nabila
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 358
Point(s): 110
Moyenne de points: 0,31

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 16:17    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

A propos des vaccins, voilà ce que j'ai trouve:

- Rotavirus:
Depuis 2004, deux nouveaux vaccins (à virus vivants) qui ne montrent plus de risque d'occlusions intestinales fatales, lorsqu'ils sont utilisés chez le nourrisson, sont commercialisés : le Rotarix® du laboratoire GlaxoSmithKline et le Rotateq® de Merck. Administrés par voie orale, ils sont indiqués dans l’immunisation active des nourrissons à partir de 6 semaines. Le schéma de vaccination comporte :
Soit deux doses (Rotarix®). La première dose peut être administrée à partir de l’âge de 6 semaines. L’intervalle entre les doses doit être au moins de 4 semaines. Le schéma de vaccination doit préférentiellement être administré avant l’âge de 16 semaines, et doit être terminé avant l’âge de 24 semaines ;
Soit 3 doses (Rotateq®) : La première dose peut être administrée à partir de l’âge de 6 semaines et au plus tard à l’âge de 12 semaines. L’intervalle entre chaque dose doit être d’au moins 4 semaines. Les trois doses doivent de préférence être administrées avant l’âge de 20-22 semaines. Les 3 doses doivent être administrées avant l’âge de 26 semaines.

- Pneumocoque: Vaccin Prévenar-13
Quatre doses de vaccins sont nécessaires pour une protection optimale.
Ces vaccins peuvent être faits en même temps que les vaccins de base des nourrissons, à l’âge de 2, 3, 4 et 12-15 mois


Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 16:26    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

Dr Nabila a écrit:
Svp, en pathologie médicale, est-ce que la "Rupture prématurée des membranes: dgc, conduite thérapeutique obstétricale et néonatale + complications" fait partie du programme? Je la retrouve dans une liste de cours mais pas dans une autre.

Merci!


Moi je l'ai pa dans ma liste


Revenir en haut
docyoko
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2011
Messages: 491
Point(s): 7
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 16:26    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

Nouveau programme d'immunisation:

- après la naissance ( dans les 24h) : Hépatite 0 ( HB 0)
- à un mois: BCG - VPO (zéro)
- 2 mois: DTC1 - HIB 1 - HB1 - VPO1 - vaccin anti rota 1 - vaccin anti pneumo 1
- 3 mois: DTC2 - HIB 2 - HB2 - VPO2 - vaccin anti rota 2
- 4 mois: DTC3 - HIB 3 - VPO3 - vaccin anti pneumo 2
- 12 mois: VAR - HB 3 - Vaccin anti pneumo 3
- 18 mois: DTC4 - VPO4
- 5 ans: DTC 5 - VPO 5
- 6 ans : ROR


Revenir en haut
docyoko
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2011
Messages: 491
Point(s): 7
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 16:28    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

la suite : tout les 10 ans : DT , VPO

Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 16:30    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

merci docyoko

Revenir en haut
docyoko
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2011
Messages: 491
Point(s): 7
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 16:37    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

pas de quoi Wink

Revenir en haut
Dr Nabila
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 358
Point(s): 110
Moyenne de points: 0,31

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 17:32    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

SVP quelqu'un a ces cours??
Allah ijazih bekhir!

34.Luxation du coude : diagnostic et conduite à tenir
35.Fracture de l’extrémité inférieure du radius : diagnostic et conduite à tenir
36.Fracture de l’extrémité inférieure de l’humérus : diagnostic et conduite à tenir
37.Entorses graves de la cheville : diagnostic et conduite à tenir
38.Entorses du genou : diagnostic et conduite à tenir
39.Ruptures du tendon d’Achille : diagnostic et conduite à tenir
40.Ecrasements des membres : diagnostic et conduite à tenir
41.Panaris et phlegmon de la main : diagnostic et conduite à tenir
42.Brûlures : physiopathologie, bilan initial et prise en charge thérapeutique dans les premières 48 heures
43.Grossesse extra utérine : diagnostic et conduite à tenir 44.Hémorragie de la délivrance : diagnostic et conduite à tenir 45.Placenta praevia : diagnostic et conduite à tenir 46.Hématome rétro placentaire : diagnostic et conduite à tenir 47.Rupture utérine : diagnostic et conduite à tenir


Revenir en haut
Dr Nabila
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 358
Point(s): 110
Moyenne de points: 0,31

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 17:43    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

Et les cours d'urgento médicale aussi! merci bcpppp!!

Revenir en haut
Dr.slihajar
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2010
Messages: 225
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 56
Moyenne de points: 0,25

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 18:58    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

svp aucune nouvelle concernant la date?

Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 19:31    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

34. Luxation du coude : dg et CAT

Signes cliniques:
 violente douleur, impotence fonctionnelle totale.
 attitude des traumatisés du membre supérieur.
 coude déformé, saillie de l'olécrane en arrière.
 avant-bras bloqué à 60°.
 oedème et gonflement important.
 rechercher une complication (rare) nerveuse ou vasculaire.

Etiologie:
 chute sur la main chez un enfant de 5 à 15 ans.

Examens complémentaires:
 radiographies du coude, face + profil:
• rechercher une fracture de l'épitrochlée associée.
• rechercher une fracture-tassement de la tête du radius.
• rechercher une fracture du bec de la coronoïde.
• luxation postérieure la plus fréquente.
• luxation isolée de la tête radiale de l'adulte, rechercher systématiquement une fracture du cubitus associée (fracture de Monteggia).

Traitement:
 réduction sous anesthésie générale en urgence puis immobilisation plâtrée pendant 1 à 4 semaines.
 chirurgie si fracture déplacée associée ou si instabilité séquellaire.


Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 19:32    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

40. Ecrasements des membres : dg et conduite à tenir

Signes cliniques:
 si compression de membres:
• risque d'arrêt cardiaque au moment de la levée de la compression par hyperkaliémie.
• risque de détresse respiratoire par acidose et hypovolémie à la levée de l'obstacle.
• risque de fractures, de plaies, d'hémorragies externes.
Etiologie:
 personnes ensevelies, incarcérées
 écrasement suite à un mouvement de foule.
 écrasement chez les enfants lors de la fermeture d'une porte de garage.

Examens complémentaires:
 groupage, scope, SpO², glycémie capillaire.
 ECG:
• signes électriques d'hyperkaliémie:
 QT court, onde T ample et étroite.
 allongement de PR.
 élargissement de QRS.
 disparition de l'onde P, QRS très larges, troubles de conduction.
 NFS, créatininémie, ionogramme sanguin (hyperkaliémie).
 radiographies osseuses et thoraciques, échographie abdominale selon le contexte.
Traitement:
levée de la compression.
 si compression de membres:
• toute compression de plus d'une heure ne peut être levée sans médicalisation préalable
• oxygénothérapie au masque, sonde gastrique.
• voie veineuse:
 perfusion de Ringer Lactate: 500 ml/h.
 Plasmion si hypovolémie associée.
 systématiquement dès la prise en charge même si bon état général car risque de complications à la levée de l'obstacle si la compression dure depuis plus d'une heure.
• correction de l'acidose:
 250 ml de bicarbonate de Na à 1,4 % pour un litre de Ringer Lactate perfusé.
• Lasilix: 120 mg IV après correction de l'hypovolémie.
• Gluconate de Calcium à 10% si troubles du rythme cardiaque: 10 à 30 ml IV.
• analgésie:
 antalgique: Fentanyl, 50 à 100 µg IV +/- Hypnovel, 2,5 à 5 mg IV.
 anesthésie loco-régionale en cas de compression isolée d'un membre.
 anesthésie générale si compression complexe: utiliser de préférence le Kétalar et gamma hydroxybutirate de sodium (Gamma OH) pour son effet hypokaliémant.
• antibiothérapie si plaie délabrante: Péni G, 5 M UI IV lente.
• rassurer et réchauffer.
• épuration extrarénale.
• prophylaxie antitétanique.
• si détresse vitale: intubation et ventilation assistée après anesthésie.
• parfois amputation sur place


Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 19:53    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

41. Panaris et phlegmon de la main : dg et CAT

PANARIS

Signes cliniques:
 au début: doigt rouge, chaud, douloureux et odématié.
 puis:
• douleur intense, pulsatile, insomniante.
• rougeur, chaleur.
• collection péri-unguéale: phlyctène purulente.
 mais siège aussi au niveau de la pulpe du doigt, de la face dorsale ou de la face palmaire de P1 ou P2.
• adénopathies satellites axillaires ou épitrochléens.
• parfois fièvre et lymphangite.
• complications:
 phlegmon de la gaine des tendons:
− douleur à la base des doigts au niveau de la face palmaire, insomnie, douleur pulsatile, perte fonctionnelle.
 abcès en bouton de chemise.
 ostéomyélite.

Diagnostic différentiel:
 herpès du doigt.
 péri-onyxis candidosique.
 faux panaris d'Osler.

Etiologie:
 piqûre septique.
 hématome sous-unguéal.
 arrachage de la peau des ongles.

Examens complémentaires:
 aucun.
 parfois radiographie à la recherche d'un signe d'ostéite et d'un corps étranger radio-opaque.
 éventuellement: prélèvement local.

Traitement:
 prophylaxie tétanique.
 pas de traitement antibiotique.
 panaris péri-ungéal ou tourniole:
• incision de la phlyctène, évacuation du pus, et pansement alcoolisé ou bétadiné avec ou sans pommade antibiotique contrôle à 24 heures.
• chirurgie si échec.
 panaris de la pulpe, phlegmon:
• chirurgie: excision et drainage.

PHLEGMON DE LA MAIN

Signes cliniques:
 douleur pulsatile d'un doigt.
 douleur:
• à l'extension passive du doigt.
• à la pression du cul de sac supérieur de la gaine:
 en regard de la métacarpo-phalangienne, face palmaire pour II, III, IV.
 au pli de flexion du poignet pour le I et le V.
 signes de gravité:
• fièvre à 39° ou 40°C, avec altération de l'état général.
• douleur insomniante.
• oedème, rougeur, lymphangite, adénopathies.
• flexion en crochet, irréductible d'un ou de plusieurs doigts.

Etiologie:
 piqûre septique d'un doigt.
 diffusion à partir d'un foyer infectieux proche: panaris.

Examens complémentaires:
 NFS: hyperleucocytose, vitesse de sédimentation élevée.

Traitement:
 prophylaxie antitétanique.
 antibiotiques: Orbénine + aminoside ou Pyostacine.
 traitement chirurgical.


Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 19:54    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

42. Brûlures : physiopathologie, bilan initial et prise en charge thérapeutique dans les premières 48 heures

BRULURE CUTANEE BENIGNE

Signes cliniques:
 évaluer:
• la superficie de la brûlure:
 la surface de la main du patient représente 1% de la surface corporelle.
• la profondeur:
 érythème: premier degré.
 phlyctène: second degré.
• les zones à risque: orifices, plis de flexion, mains, visage.
 bénigne si:
• superficie limitée: < 15% en deuxième degré ou < 2% en troisième degré.
• profondeur limitée: pas de troisième degré.
• ne touche pas les zones à risque fonctionnel.

Etiologie:
 brûlure thermique le plus souvent.
 parfois brûlure chimique ou électrique mais l'aspect bénin peut être trompeur car évaluation difficile de la profondeur.

Traitement:
 refroidir la zone brûlée avec de l'eau propre à 15°C environ dès que possible, pendant au moins 15 minutes.
 respecter les phlyctènes qui ne sont pas ouvertes, exciser les autres.
 nettoyer avec un antiseptique non alcoolisé: Eosine, Bétadine.
 appliquer: Tulle gras Lumière ou Flammazine.
 emballer ou panser avec des compresses stériles.
 antalgiques.
 si brûlure souillée: Augmentin ou Pyostacine per os.
 prophylaxie antitétanique.

BRULURE CUTANEE GRAVE

Signes cliniques:
 évaluation de la brûlure:
• superficie:
 utiliser la règle des 9 de Wallace pour les adultes:
− tête = 9%, membre supérieur = 9%, membre inférieur = 18%, tronc = 36%, organe génitaux = 1%.
 surface de la paume de main = 1% de la superficie corporelle.
• profondeur:
 érythème douloureux: premier degré
 phlyctène douloureuse: second degré.
 peau cartonnée et insensible, ne blanchissant pas à la pression: troisième degré.
 moins la brûlure est douloureuse, plus la profondeur est importante.
 signes de gravité d'une brûlure:
• UBS (Unité de Brûlure Standard):
 UBS = surface cutanée brûlée (SCB) totale + (SCB en 3ème degré x 3).
− grave si UBS > 50, très grave si UBS > 100, gravissime si UBS > 150.
• règle de Baux: âge + SCB.
 si > 100, 95% de mortalité.
 brûlure grave si > 75.
• selon la superficie:
 si > 15% chez l'adulte, si > 10% chez l'enfant.
• enfant, vieillard, diabétique ou sujet débilisé.
• brûlure des plis de flexion, de la face.
• brûlure électrique, électrocution.
 cas particuliers:
• brûlure de la face:
 oedème, oedème des voies aériennes pouvant aboutir à une détresse respiratoire (la modification de la voix en est le premier signe).
 brûlure oculaire.
• brûlure des organes génitaux externes:
 oedème important, sondage difficile, risque de rétention d'urines.
• brûlure circulaire et profond d'un membre, du cou ou du thorax:
 risque d'ischémie distale par effet de garrot.
• brûlure des mains, pieds, des plis de flexion, de la face:
 urgence fonctionnelle, risque de cicatrice vicieuse.
 rechercher des lésions associées:
• hémorragie, fracture, inhalation de fumées toxiques, blast, brûlures des voies respiratoires.
 complications précoces:
• hypothermie due à l'évaporation.
• choc septique.
• insuffisance respiratoire aiguë.
• insuffisance rénale fonctionnelle.
• hémolyse, leucopénie, thrombopénie.
• hyperglycémie, surtout chez diabétique.
• hypovolémie, défaillance cardiaque.


Etiologie:
 thermiques (90%): liquide brûlant, vapeur d'eau, incendie.
 électriques: électrocution, foudroiement, coup d'arc.
 chimiques: par un acide ou par une base.
 par radiation: soleil, accident nucléaire.

Examens complémentaires:
 NFS, ionogramme sanguin, ionogramme urinaire.
 hémostase, groupage.

Traitement:
 enlever les vêtements en les découpant avec des ciseaux.
 refroidir la peau par aspersion d'eau, en cas de surface limitée:
• au plus tôt: < 15 mn (maxi: 1 heure).
• pendant 15 mn.
• avec de l'eau à 15°C.
 si brûlure chimique: laver abondamment et longtemps.
 puis envelopper la brûlure avec un drap ou des champs stériles.
 protection thermique: couverture isotherme ou couverture imbibée d'hydrogel: Brulstop, WaterJel,
 mettre le brûlé dans une ambiance chaude.
 voie veineuse en zone saine, remplissage:
• Ringer lactate:
 2 ml/kg x % de SCB dans les 8 premières heures (ou 30 ml/kg pour la première heure), puis 0,5 ml/kg x % de SCB.
 chez l'enfant: 2000 ml/m² + 5000 ml/m² de SCB les 24 premières heures puis 1500 ml/m² + 4000 ml/m² de SCB les 24 heures suivantes. (S m²= [4 Poids +7]/[Poids + 90]).
• macromolécules si collapsus.
• objectifs du remplissage:
 diurèse: 1 ml/kg/heure, TA> 120 mmHg, hématocrite < 50%, fréquence cardiaque < 100/mn.
 oxygénothérapie si inhalation de fumées ou si insuffisance respiratoire.
 sonde gastrique, sonde urinaire.
 anxyolitiques: Valium 10, 1 ampoule IV.
 antalgiques:
• Temgésic: 1 ampoule IV ou Nubain IV
• ou Kétalar: 6 mg/kg IM ou 1 mg/kg IV associé à Hypnovel: 0,2 mg/kg intrarectal ou 0,1 mg/kg intranasal ou IV dans les cas graves.
 prophylaxie antitétanique.
 si détresse vitale, si brûlure de la face: intubation et ventilation assistée après sédation (Hypnovel + Kétalar ou Fentanyl).
 hospitalisation:
• si brûlure > 25% de la superficie corporelle ou si UBS > 50 chez l'adulte, si brûlure > 10% chez l'enfant ou le vieillard, si brûlure > 5% chez le nourrisson.
• si brûlures électriques dont la profondeur est difficile à évaluer.
• si brûlures du 3ème degré.
• si brûlures respiratoires, si intoxication aux fumées d'incendie, si troubles de la conscience.
• si atteinte de l'oil, du visage, des mains, des plis, si brûlure circulaire.


Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 19:54    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

43. Grossesse extra utérine : dg et CAT

Signes cliniques:
 douleurs pelviennes latéralisées, parfois associées à une lipothymie, à début brutal, irradiant vers l'épaule gauche.
 métrorragies sépia, peu abondantes.
 retard de règles.
 nausées, tension mammaire (signes de grossesse).
 au toucher vaginal:
• masse latéro-utérine douloureuse (50%).
• douleur du cul de sac de Douglas.
• douleur à la mobilisation de l'utérus.
 complications:
• rupture: choc hémorragique avec cri du Douglas et défense abdominale.

Diagnostic différentiel:
 torsion d'un kyste ovarien.
 fausse couche spontanée.
 salpingite, rupture hémorragique du corps jaune.

Etiologie:
 salpingite.
 chirurgie tubaire.
 dispositif intra-utérin.
 pilule du lendemain, Clomid, micropilule progestative.
 interruption volontaire de grossesse.

Examens complémentaires:
 SpO², groupage, RAI.
 NFS, hémostase.
 bêta-HCG: doublement du taux toutes les 48 heures.
 échographie si GEU non rompue.
Traitement:
 voie veineuse: Plasmion, oxygénothérapie au masque.
 hospitalisation par un SMUR.
 colioscopie:
• salpingectomie radicale ou salpingotomie conservatrice (injection de Méthotrexate).
 si rupture:
• macromolécules.
• pantalon anti-choc.
• culots globulaires si hématocrite < 30%.
• laparotomie pour salpingectomie.


Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 19:55    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

44. Hémorragie de la délivrance : dg et conduite à tenir

Définition
• HEMORRAGIE DE LA DELIVRANCE « VRAIE »
 Volumétrie : > 500 mL ( en pratique : « abondantes » car raremement mesuré)
 Topographie : saignement d’origine srictement endo-utérine (aire d'insertion du placenta)
 Temporel : survenant dans les 24 heures suivant l'accouchement
 Fréquence : 10 à 25 % des accouchements => fréquents
 Gravité : Pronostic vital mis en jeu : 25 à 30 % de mortalité maternelle
• MECANISMES PHYSIOLOGIQUES
 Pendant l'accouchement il existe un clivage entre les couches profondes et superficielles de la caduque avec mise à nu de nombreux vx responsable de l'hémorragie dite physiologique
 Facteur principal du décollement placentaire : rétraction utérine
 Hémostase de la délivrance physiologique :
- Facteur musculaire (phénomène des ligatures vivantes par rétraction et contraction utérine)
- Facteur vasculaire (activation coag par thromboplastines placentaires dues à l’hématome rétroplacentaire)

Diagnostic
• SIGNES FONCTIONNELS
 Hémorragie externe très brutale, très abondante, indolore, sang rouge avec de nombreux caillots, à quantifier
 Hémorragie non extériorisée si accumulation intra utérine avec perte du globe de sécurité : utérus mou, flasque, étalé, ascencionné (différent de l’ascencion normale) ne se contractant pas.
• SIGNES GENERAUX
 Sd de choc hémorragique (hypovolémie + anémie aigue)
- Chute brutale de la tension artérielle (ne pas attendre l’hypotension artérielle pour traiter !! URGENCE)
- Pâleur importante, sueurs profuses, soif, angoisse
• EXAMEN CLINIQUE
 Poser le diagnostic c’est affirmer l'origine placentaire et éliminer le traumatisme des voies génitales :
- Rupture utérineQ, lésions hémorragiques du colQ, du vaginQ ou de la vulve : déchirures…
 Ds ts les cas (hgie de la délivrance « vraie » et hémorragie « chirurgicale »), il s’agit d’une urgence thérapeutique.
 Pas d’examen paraclinique nécessaire
• ETIOLOGIES
 Rétention placentaire Q
 Totale (avant l'expulsion du placenta = délivrance) ou Partielle (la délivrance a eu lieu mais après examen soigneux de la face maternelle du placenta : cotylédon manquant ou aberrant)
 L’expulsion incomplète empêche la rétraction utérine et dc la « ligature vivante » des artères
 Rétention favorisé par :
- Causes utérines
 Cicatrice utérine de curetage, césarienne, myomectomie => points anormaux « d’ancrage » du placenta
 Fibrome et Malformation utérine
- Causes placentaires
 Placenta praevia, Placenta accreta, Cotylédon aberrant
- Liées à l’accouchement : Hypertonie utérine localisée (enchâtonnement du placenta)
- Iatrogène :
 Traction sur le cordonQ => arrachement d’un cotylédon (A ne surtout pas faire !!!)
 Ttt par β mimétique
- Inertie utérine secondaire

 L’inertie utérineQ, étiologie la plus fréquente (pas de « ligatures vivantes »), secondaire à :
 Muscle de mauvaise qualité : Pathologie musculaire, malformation, fibrome, grande multipare
 Fatigue musculaire
 Utérus sur-distendu : grossesse gémellaire / multiple, hydramnios, macrosome
 Epuisement musculaire (travail long ou dystocique)

 Anomalies de l’hémostase
 Maladie connue : Willebrand, thrombopénie (médicamenteuse, auto-immune…) …
 Maladie acquise :
 Rétent° fœtale prolongée sur MFIU, HRP, HELLP Sd, Embolie amniotique, choc toxi-infectieux/hémorragiq
 Consommation liée à l’importance de l’hémorragie (méconnue ou traitée avec retard)

Principes du traitement

Pronostic vital en jeu, But : hémostase
CAT stéréotypée, 3 intervenants nécessaires : obstétricien, sage femme, anesthésiste

• REANIMATION
 Allo anesthésiste, Trendelenbourg, O2 nasal, 2 VVP de bon calibre, sonde urinaire, scope cardioTA
 Rééquilibration hémodynamique
 Rétablir la volémie : Remplissage par solutés macromoléculaires (Plasmion), PFC puis transfusion sanguine iso groupe phénotypé (Groupage obligatoire en début de grossesse et en début de travail). RAI datant de moins de 3 jrs
 Bilan d’hémostase complet (Plaq, Tp, TCA, Fg, D-dimères, PDF, complexes solubles (ethanol), TLE)
 Surveillance FC, TA, Diurèse, Sat, Clinique : fiche surveillance stricte toutes les 15 min des cstes hémodynamiques

• S’ASSURER DE LA VACUITE ET DE L’INTEGRITE UTERINE
 Si rétention placentaire totale (échec de la délivrance « naturelle » au delà de 30 min : massage du fond utérin) délivrance artificielle : introduction de la main ds l’utérus pr décliver d’abord puis extraire le placenta s’il n’y a pas de décollement. Associer à la delivrance artificielle, mise en route du Syntocinon.
 Dans tous les cas : révision utérineQ, même si pas de suspiscion de rétention placentaire partielle.
- Révision utérine manuelle sous valve en urgence au bloc opératoire
- Permet d’éliminer les causes les + fréquentes, de vider l’utérus de ses caillots (accumulés si hypotonie utérine et favorisant la CIVD), d’éliminer les débrits placentaires
- Permet d’éliminer le diagnostic de rupture utérine (dt saignement peut-être intra ou rétro péritonéal)
 Assurer la rétraction utérine
- Moyens médicamenteux : Utéroconstricteurs puissants : Ocytocine (Syntocinon®) en perfusion et surtout Prostaglandines dérivées de la PGE2 (sulprostone = Nalador®) en IVSE ou en intramural par voie transabdo
- Moyens manuels : massage doux et continu du fond utérin jusqu’à obtention du globe de sécurité :
MASSAGE UTERIN BIMANUEL
 Commande de PFC et de CGR (isogroupe isorhésus !!!)
 Sondage urinaire si non réalisée auparavant.
• SI PERSISTANCE DU SAIGNEMENT : RECHERCHE D’UNE PLAIE DES VOIES GENITALES
 Sous AG ou sous APD
 Exploration avec valves (spéculum insuffisant) : parois vaginales, culs de sacs, commissures du col
 Suture de toutes les plaies
 Nouvelle révision utérine et extraire les caillots qui se sont acumulés et qui entretiennent l’Hgie.
• SI PERSISTANCE DU SAIGNEMENT : RECHERCHE D’UN TROUBLE DE L’HEMOSTASE
 A évoquer surtout devant absence de caillots
 Si thrombopénie  Transfusion plaquettaire, si CIVD => PFC
• SI PERSISTANCE DU SAIGNEMENT : AUTRES METHODES
 Tamponnement intra-utérin (draps ou poing ganté) en cas de saignement provenant d’une cavité utérine intègre.
 Traction permanente sur l’utérus par des pinces de Museux posées sur le col  rotation 90° (180° ds RDP) permet de plicaturer A. utérines => diminution du débit sanguin utérin favorisant l’hémostase
 Si dispo (CHU disposant d’1 unité de radiologie vasculaire interventionnelle) et si stabilité hémodynamique : Embolisation artérielle percutanée en urgence des artères hypogastriques ou des artères utérines sous contrôle radiologique
 Abord chirurgical par laparotomie :
- Dévascularisation utérine par ligature des artères hypogastriques, des A. des ligaments ronds, des A. utérines, des A utéro-ovariennes ( sans retentissement sur fertilité ultérieure !!!)
- Voire Hystérectomie d'hémostase type subtotale (col en place) interannexielle (annexe en place)
• PREVENTION
 Révision utérine + utérotoniques avant tout saignement si doute sur la délivrance
 Si femme à risque (gde multipare, distension utérine, travail long, utérus malformé…) ou si mauvais globe utérin ou si trouble de la coag : délivrance dirigée (administration d’ocytocine dès la sortie des épaules de l’enfant)
 Anticiper sur l’importance du saignement pour ne pas retarder décision de ligatures / hystérectomie d’hémostase

Complication spécifique : Sd de Sheehan
• SD DE SHEEHANQ = NECROSE HEMORRAGIQUE DU POST-PARTUM (exceptionnel)
 Par collapsus hémorragiqueQ à la delivrance.
 Il se caractérise par : absence de montée de laitQ (agalactie), absence de retour de coucheQ (Aménorrhée sans bouffée de chaleur) et hypoglycémie.


Revenir en haut
dr who
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2008
Messages: 419
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 53
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 19:55    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

HEMORRAGIES DE LA GROSSESSE

Signes cliniques:
 écoulement de sang par le col utérin, visible au spéculum.
 parfois douleurs pelviennes.
 ceux de toute hémorragie plus ou moins abondantes pouvant aboutir à un état de choc.
 rechercher une contracture utérine, de la fièvre, des signes de CIVD.
 ausculter les bruits du cœur du fœtus.
 toute hémorragie du troisième trimestre est considérée comme grave.

Diagnostic différentiel:
 hématurie, hémorroïdes, pathologie rectocolique, ulcération thermométrique.
 polype vaginal.
 ectropion, vaginite, traumatisme, cervicite.
 rarement cancer du col de l’utérus (faire frottis).

Etiologie:
 premier trimestre:
• grossesse intra-utérine évolutive.
• fausse couche spontanée:
 métrorragies associées à des douleurs pelviennes à type de colique.
• grossesse extra-utérine, parfois associée à une grossesse intra-utérine évolutive.
• menace d'avortement.
• môle hydatiforme:
 utérus mou, trop gros.
 diagnostic positif à l'échographie (image en flocons de neige dans l’utérus et kystes ovariens) et HCG trop élevées.
 deuxième et troisième trimestre:
• avortement spontané ou accouchement prématuré.
• placenta praevia:
 utérus souple, indolore à la palpation et spontanément.
 pas de souffrance fœtale.
 pas de protéinurie.
 hémorragie de sang rouge avec des caillots, le plus souvent modérée.
 ne pas faire de toucher vaginal qui risque de provoquer une hémorragie massive.
• hématome rétroplacentaire par décollement prématuré du placenta:
 début brutal.
 douleurs aiguës hypogastriques, contractions utérines.
 utérus " de bois ".
 souffrance fœtale.
 protéinurie > 1 g/l.
 hémorragie extériorisée, de sang noir, peu importante mais état de choc !
 HTA ou tension artérielle normale si choc.
 complications: CIVD, insuffisance rénale aiguë, mort fœtale.
• rupture utérine sur utérus cicatriciel (rare) ou suite à une décélération brutale ou un traumatisme abdominal:
 tableau de souffrance maternelle et fœtale.
 post partum:
• atonie utérine.
• plaie de la filière génitale.
• délivrance imparfaite: présence de placenta.
Examens complémentaires:
 ECG, scope, SpO², température.
 groupage, RAI, NFS, hémostase.
 bêta-HCG:
• le taux doit doubler toutes les 48 heures pendant le premier mois.
 échographie pelvienne.

Traitement:
 voie veineuse, oxygénothérapie.
 macromolécules si signes de choc hypovolémique.
 pantalon anti-choc si hémorragie grave.
 pendant le premier trimestre:
• aspiration et curetage si signes de gravité.
• si menace d’avortement et si activité cardiaque fœtale présente: repos et Spasfon per os ou IV.
• si absence d’activité cardiaque fœtale: évacuation spontanée si < 8 semaines, aspiration si > 8 semaines.
 au cours du 2ème ou 3ème trimestre:
• extraction du fœtus par césarienne ou par voie basse si risque fœtal.
• Salbumol si saignement minime, discuter accouchement.
 en post-partum:
• faire une révision utérine.
• Syntocynon: 10 UI/500 ml ou Méthergin: 1 ampoule IM.
• massages utérins.
• prévenir une immunisation Rhésus chez les femmes Rhésus négatif


Revenir en haut
drbmouna
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2007
Messages: 133
Point(s): 14
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2011 - 21:45    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

on ne doit pas stresser c vrai... tant que rien n affiché pour le moment

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:05    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Actualités professionnelles et concours -> Spécial RESIDANAT et INTERNAT Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: <  1, 2, 339, 40, 41238, 239, 240  >
Page 40 sur 240

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com