Médecins du Maroc Index du Forum Médecins du Maroc
Site spécialisé en diffusion d'information sur les actualites des Médecins et de la Médecine au Maroc
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Médecins du Maroc 
Bienvenue sur le forum des médecins du Maroc : nous cherchons des modérateurs pour le forum si vous êtes intéressé contacter l'administrateur
entraide pour residanat 2011 rabat
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 13238, 239, 240  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Actualités professionnelles et concours -> Spécial RESIDANAT et INTERNAT
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Guennoun82
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 209
Sexe: masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 28 Déc 2010 - 23:14    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

CANCER DE L’ESTOMAC

INTRODUCTION
• 1er rang des cancers digestifs au Maroc ;
• Diagnostic tardif ;
• Faiblesse des possibilités thérapeutiques => le pronostic reste mauvais ;
• L'importance de la surveillance endoscopique des lésions précancéreuses.

EPIDEMOLOGIE
L'homme est 2 fois plus touché que la femme avec un maximum de fréquence vers la cinquantaine.

II ) Facteurs étiologiques :
A ) Carcinogenèse gastrique :

Groupe sanguin A.
L’hérédité.
L’élévation du pH gastrique.
L’infection à Hélicobacter pylori.
Rôle du sel.
Rôle des nitrosamines.
Rôle des légumes et des fruits.


B ) Lésions précancéreuses :

• L’ulcère gastrique
• La gastrite chronique atrophique (mldie Biermer )
• Les polypes gastriques
• Les dysplasies
• La gastrite hypertrophique (maladie de Ménétrier)
• La métaplasie intestinale.


ANATOMIE PATHOLOGIQUE

I ) MACROSCOPIE :
A ) Localisation : Antrale dans 60% des cas.
B ) Cancer superficiel :
3 types :


I: exophytique ou polypoïde
II: superficiel ( a , b , c ) ;
III: ulcèro-cancer


C ) Cancer invasif :
Classification de Borrmann en 4 formes :

• ulcéro-végétante (en lobe d’oreille)
• ulcériforme
• infiltrante
• végétante


II ) MICROSCOPIE :
A) Les carcinomes : Classification de l’OMS

a ) Adénocarcinome : ( bien, moyennement ou peu différencié ou anaplasique )

• papillaire
• tubuleux
• colloïde ( ou mucineux )
• à cellules indépendantes en bague à chaton


b) Les autres carcinomes en dehors des ADK :

• carcinome adénosquameux ;
• carcinome épidermoïde ;
• carcinome à petites cellules ;
• carcinome indifférencié.
• métastases


III ) EXTENSION TUMORALE : L'extension de la tumeur se fait selon plusieurs modes :

A) En profondeur : définie par T : Tis,T1, T2, T3, T4.
Le cancer s'étend en profondeur à travers la paroi gastrique et envahit par contiguïté les organes de voisinage.
• Tis : atteinte localisée à la muqueuse ;
• T1 : atteinte localisée à la sous-muqueuse ;
• T2 : atteinte localisée à la musculeuse ;
• T3 : envahissement de la séreuse ;
• T4 : envahissement des organes de voisinage.

B ) Ganglionnaire : désignée par N :
• N0 : ( absence de ganglions envahis )
• N1 : ( à moins de 3cm )
• N2 : ( à plus de 3cm , le long des artères : CS , Sp, Hép, Coeliaque )

C ) Métastatique : qualifiée par M ( M0, M1 )
- Hématogène ( hépatiques, pulmonaires, surrénaliennes, cérébrales... )
- Péritonéale ( carcinose péritonéale )
- Ovarienne ( tumeur de Krükenberg )

IV ) STADIFICATION :
Stade I : T1,T2,T3,N0, M0 ( K limité à la paroi gastrique )
Stade II : T4,N0,M0 ou tous TN1M0 ( organe de voisinage ou ADP à moins de 3cm )
Stade III : tous T N2 M0 ( ADP à plus de 3cm )
Stade IV : tous T et N M1 ( métastases )

Diagnostic clinique :

- Douleurs épigastriques (64 %)
- Troubles digestifs variables : Nausées, vomissements, hoquet, constipation, diarrhée
- Hémorragie digestive : Souvent occulte, responsable d’une anémie
- AEG : Souvent présente (80 %) et associée aux signes digestifs
- Complications : Elles peuvent révéler le cancer gastrique
- Manifestations extra-digestives : Fièvre inexpliquée, phlébite des membres inférieurs
- Autres Circonstances de découverte : gastrique lors de la surveillance régulière des sujets à risque
- Latence clinique (7 à 10 %)

DIAGNOSTIC POSITIF
I) Clinique : La symptomatologie du cancer gastrique est polymorphe, trompeuse et non-spécifique.

II) Examens complémentaires : Fibroscopie avec biopsie

I ) Fibroscopie avec biopsie : Examen essentiel, précise l’aspect macroscopique et permet les biopsies
II ) Transit oeso-gastro-duodénal (TOGD) : Apporte des éléments morphologiques
III ) Radiographie pulmonaire
IV ) Echographie
V ) TDM : Montre les épaississements pariétaux, les infiltrations tissulaires de voisinage, les extensions vasculaires
VI ) Echo-endoscopie : Performante pour l’extension pariétale T et l’extension ganglionaire N
VII ) IRM
VIII ) ACE : N’est pas spécifique du K gastrique

FORMES CLINIQUES
- La linite plastique : Adk gastrique indifférencié infiltrant touchant toutes les tuniques réalisant un aspect rigide à la paroi.
- Les cancers antro-pyloriques : Les plus fréquents, souvent révelés par une sténose pylorique
- Les cancers de la grand courbure : Longtemps asymptomatiques, donne une masse palpable.
- Les cancers du cardia : Dysphagie, douleur thoracique, amaigrissement précoce et massif.

BILAN PRETHERAPEUTIQUE :
Il comprend 2 versants: bilan d'extension et bilan d’ opérabilité.

TRAITEMENT
I ) Buts : Pratiquer quand elle est possible l'exérèse de la tumeur. Appliquer un traitement palliatif dans les autres cas.

II ) Moyens
A ) La chirurgie
B ) Les méthodes non chirurgicales

A ) La chirurgie
- Méthodes
a ) Curatives : * Gastrectomies (GPI, GT, GTE)
b ) Palliatives : * les résections digestives : gastriques ou autres * les dérivations internes * Les stomies

- Indications
a ) du traitement à visée curative
* Les Kc. du 1/3 proximal, du corps gastrique, du cardia, les K totaux et la linite plastique  Gastrectomie totale
* Les K. du 1/3 distal  Gastrectomie subtotale
* Cancer superficiel  Gastrectomie subtotale ou totale
b ) Indications du traitement palliatif : K métastatiques, ...

- Résultats : a) - Mortalité opératoire b) - survie globale à 5 ans : 10 à 30 %

- Evolution elle est marquée par :Les Pb liés à la gastrectomie et Les risques de récidives.

B ) Les méthodes non chirurgicales : Laser endoscopique, Radiothérapie, Chimiothérapie ( Lymphome)

CONCLUSION : Sa symptomatologie atypique fait actuellement place à l'endoscopie à titre diagnostique.• Il s'agit d'un cancer souvent découvert au stade chirurgical dépassé,


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Déc 2010 - 23:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Guennoun82
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 209
Sexe: masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mar 28 Déc 2010 - 23:15    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

CANCER DE L'OESOPHAGE

I. Introduction
- Carcinome épidermoïde le plus souvent
- Cancer extrêmement grave :
. Diagnostic tardif
. Situation anatomique profonde
. Rapports étroits avec organes voisins
. Atteinte rapide de l'état général avec altération de la fonction alimentaire

II. Epidémiologie
. Age: 60 ans
. Sexe: H>F
.Fréquemment associé à un cancer ORL

III. Facteurs étiologiques


A. FACTEURS EXOGENES
. Tabac et alcool
. Irritation thermique
. Radiations ionisantes

B. FACTEURS ENDOGENES: lésions chroniques
. Lésions cicatricielles : caustiques, radiques, peptiques.
. Endobrachyoesophage: adk
. Syndrome de Plummer-Vinson


IV. Anatomopathologie

A. MACROSCOPIE: Habituellement: ulcéro-bourgeonnante
B. MICROSCOPIE
1. CARCINOME EPIDERMOIDE CC : Bien ou peu différencié
2. ADENOCARCINOME (ADK) 20-30% : Dégénérescence de l’EBO
3. Sarcomes, lymphomes, mélanomes...: Exceptionnels

C. EXTENSION
1. LOCALE
. En hauteur dans la sous muqueuse
. Latéralement à travers les tuniques musculaires vers les organes de voisinage

2. LOCOREGIONALE par voie lymphatique
. Drainage non systématisé
. Ganglions cervicaux, sus clav, coronaires stomachiques, coeliaques, intertrachéobronchiques et récurrentiels gauches

3. GENERALE par voie veineuse : Foie, poumons, os...

V. Classification TNM

T1 Envahissement de la muqueuse ou de la sous muqueuse
T2 Envahissement de la musculeuse
T3 Envahissement de l'adventice
T4 Envahissement des structures adjacentes
N1 Envahissement des ganglions régionaux
M Métastase

VI. Clinique
- Dysphagie:
. Sensation de gène ou d'arrêt lors de la déglutition élective pour les solides.
. Se complète rapidement (sialorrhée)
. S'accompagne de régurgitations, fausses routes
- Amaigrissement.
- Autres signes: hoquet, éructation, douleurs thoraciques, gène rétrosternale, dysphonie, ADP (sus clav gche++)

VII. Paraclinique

A. FOGD + biopsie : Examen de première intention
. Doit préciser: Siège de la tumeur + Aspect macroscopique + Diamètre de la lumière oesophagienne
. Permet: Biopsies multiples et brossages cytologiques + Colorations: lugol, bleu de toluidine

B. TOGD : Morphologie avec des aspects caractéristiques:
. Forme infiltrante: rétrécissement irrégulier
. Forme bourgeonnante: lacune irrégulière
. Formes ulcérobourgeonnante: niche cernée d'un ménisque
VIII. Bilan d’extension

1 - Radiologique
A. ETG
B. SCANNER Thoraco-Abdo: Extension aux organes de voisinage, métastases pulmonaires ou hépatiques , ADP coeliaques
C. TRANSIT OESOPHAGIEN

2 - Endoscopique
A. ECHOENDOSCOPIE : Degré d’Invasion Tm, ADP, extension aux organes de voisinage, indiquer ttt..
B. FIBROSCOPIE TRACHEO-BRONCHIQUE : cancers des tiers supérieur et moyen, envahissement..
C. EXAMEN ORL : paralysie de la corde vocale gauche: envahissement récurrentiel ; cancer associé


IX. Bilan opérabilité

Fonction respiratoire: examen physique, Rx poumon, EFR, gazométrie
Etat nutritionnel: perte de poids, albuminémie, correction: hyperalimentation entérale par sonde
Fonction hépatique: BHC
Fonction rénale : urée; créatinine
Bilan pré-opératoire systématique : NFS; Ionogramme ; TP; TCK ; ECG; Rx poumon

X. Traitement

A. Méthodes
. Chirurgie +++ : Traitement de référence : oesophagectomie + curage ganglionnaire
. Autres : - Radiothérapie - Chimiothérapie

1. Chirurgie :
a. Résection oeso-gastrique par voie thoraco¬-abdominale => intervention de Lewis Santy:
Double voie: abdominale et thoracique droite
b. Oesophagectomie par triple voies => intervention d'Akiyama: Triple voie: abdominale, thoracique droite et cervicale
c. Oesophagectomie sans thoracotomie: stripping
d. Oesophagectomie par thoracoscopie
e. Oeso-pharyngo-laryngectomie totale

2. Autres méthodes
CHIMIOTHERAPIE
RADIOTHERAPIE : Bonne efficacité palliative et antalgique
RADIO-CHIMIOTHERAPIE

B. Indications

1. Tumeur résécable, curable et opérable :
 Localisée à la paroi (T1/T2) ==> Chirurgie d'emblée
 Envahissement de la graisse médiastinale (T3, T4?) ==> Radiochimiothérapie préopératoire (2 cycles)
Chirurgie ou radiochimiothérapie exclusive?
Cancer 1/ 3 supérieur: Oesopharyngolaringectomie
 Cancer 1/ 3 moyen : Lewis-Santy +++
 Cancer 1/ 3 inférieur : Akiyama OTH

2. Patient inopérable
. T1 intamuqueux : Seul stade où traitement non chirurgical peut être curatif
. T1 sous muqueux, T2, T3, T4 : Radiothérapie et/ou chimiothérapie et Traitement palliatif endoscopique

C- Facteurs pronostic
. Profondeur de l'extension pariétale
. Envahissement ganglionnaire
. Métastases
. Mortalité opératoire: 5-10%
. Survie a 5ans: < 10%

D. Méthodes palliatives
CHIRURGIE : gastrostomie ou jéjunostomie d'alimentation: Supplantés par les moyens médicaux et endoscopiques
ENDOSCOPIE : dilatations, endoprothèses, électrocoagulation

E. Surveillance
. Consultation et examen clinique Tous les 3mois pendant 2ans puis tous les 6mois
. Rémission à 2 ans: examen ORL annuel
Conclusion
. Fréquence en augmentation. Diagnostic tardif au stade de dysphagie. .PEC multidisciplinaire. .Pronostic


Revenir en haut
iris
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2007
Messages: 47
Localisation: kenitra
Point(s): 2
Moyenne de points: 0,04

MessagePosté le: Mer 29 Déc 2010 - 11:59    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

salut tout le monde est ce que vous pouvez poster les questions hypersortables au concours de residanat de rabat. merci

Revenir en haut
Dr.slihajar
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2010
Messages: 225
Localisation: Rabat
Sexe: féminin
Point(s): 56
Moyenne de points: 0,25

MessagePosté le: Jeu 30 Déc 2010 - 12:13    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

slt les amis svp je voudrais bien savoir pour quelqu'un qui voudra passer les deux concours rabat et casa quel programme préparer parce que c'est pas évident de lire les deux surtout qu'il ya des différence entre les deux programmes en matière surtout d'anatomie et de biologie.
merci et bon courage pour nos prochains résidents nchalah Smile


Revenir en haut
Guennoun82
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 209
Sexe: masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Jeu 30 Déc 2010 - 21:19    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

LE KYSTE HYDATIQUE DU FOIE

I-DEFINITION – GENERALITES :
Le kyste hydatique du foie "KHF" est une parasitose à développement lent, due à la présence de Ténia echinococcus granulosus au niveau du parenchyme hépatique.
Sa principale complication est la rupture dans les voies biliaires qui entraîne une angiocholite aiguë.

I-EPIDEMIOLOGIE :

A. Répartition géographique: L'hydatidose sévit à l'état endémique dans les zones d'élevage du mouton.

B. Agent pathogène: un ténia du chien, l'echinococcus granulosus est un ver plat segmenté de la classe des Cestodes. Il est formé d'un scolex et de 3 anneaux contenant les œufs. Le ver vit dans l'intestin grêle.

C. Cycle du parasite:
• Le cycle débute après évacuation fécale des œufs par des chiens contaminés (hôte définitif) ayant ingérés des viscères de moutons parasités.
• Le mouton (hôte intermédiaire) se contamine en consommant de l'herbe souillée par les œufs.
. L'homme peut être accidentellement l'hôte intermédiaire (l'homme s'infecte uniquement en mangeant des fruits et légumes souillées par les œufs.)

D. Phase humaine:
• Elle commence par l'ingestion des œufs du ver (entourés d'une coquille dite embryophore)
• L'embryon libéré de sa coquille traverse la muqueuse intestinale et pénètre dans la circulation portale.
• Transporté par le sang, l'embryon se dirige d'abord vers le foie où il se fixe le plus souvent. Il peut aussi traverser le foie et s'arrêter généralement au niveau du poumon et rarement dans d'autres viscères.
• Composition du kyste:
- La membrane proligère ou germinative.
- La cuticule: enveloppe la membrane proligère et se comporte comme une membrane d'échange avec l'hôte.
- Le péri-kyste ou adventice: Formé par le parenchyme de l'organe hôte refoulé, se calcifie ave le temps.

F. Contenu du kyste:
Le kyste hydatique est rempli par un liquide hydatique fortement antigénique due à la présence de protoscolex, produits par la membrane proligère dans la cavité kystique. Ces protoscolex sont capables de se différentier en :
• S'ils sont ingérés par l'hôte définitif ils donnent des vers adultes.
• S'ils sont ingérés par l'hôte intermédiaire chaque scolex peut donner un nouveau kyste.

III-DIAGNOSTIC CLINIQUE : D'UN KYSTE HYDATIQUE DU FOIE A DEVELOPPEMENT ANTERIEUR :

- Circonstances de découverte : En zone d'endémie, tout sd tumoral sans étiologie précise fait suspecter KHF.
- Signes fonctionnels : le début est insidieux avec :
1. Etat général conservé.
2. Troubles dyspeptiques.
3. Sensation de pesanteur de l'HCD avec de vagues douleurs.
- Signes cliniques
1-Tuméfaction de l'HCD, lisse, régulière, indolore, mobile avec les mouvements respiratoires.
2- Hépatomégalie homogène, sans masse palpable.

V-DIAGNOSTIC PARACLINIQUE :

Imagerie
A. ASP: N'a pas beaucoup d'intérêt.
B. Echographie abdominale: Examen clé, à la fois pour le diagnostic et pour le suivi postopératoire.

Classification échographique de Ghorbi
Type I : Masse anéchogène (vide d'écho) bien limitée, univésiculaire et arrondie.
Type II : Image trans-sonore avec dédoublement localisé de la paroi (KHF qui n'est pas sous tension.)
Type III : Masse liquidienne multivésiculaire (aspect cloisonné en nid d'abeilles.)
Type IV : Masse d'échostructure hétérogène à prédominance solide (pseudo-umorale.)
Type V : Image en coquille hétérogène suivie d'un cône d'ombre (kyste calcifié.)

C. TDM : Rapports du kyste avec les pédicules vasculaires.
D. IRM : Peu d'intérêt devant le scanner.

Biologie
A-Tests sérologiques: Ont une valeur de certitude mais ne peuvent remplacer certains examens radiologiques.
B-NFS: Montre une hyperleucocytose.
C-VS: Normale ou élevée si le kyste est infecté.
VI-EVOLUTION – COMPLICATIONS :

Le développement chez l'homme de la phase larvaire du ténia à une évolution spontanée assez mal-connue :
a. Le kyste peut se calcifier ou même régresser.
b. Le kyste peut rester quiescent et stable.
c. Le kyste peut augmenter progressivement de volume, voir même se rompre.

Les complications du KHF :
• La compression des voies biliaires avec risque de :
* Fistulisation (infection, migration dans les voies biliaires.)
* Hémorragie intra-kystiques.
* Compression des veines sus-hépatiques ou syndrome de Budd – chiari dans le KHF centro-hépatique sup
* Compression de la veine porte ou de l'une de ses branches avec HTP dans le KHF centro-hépatique inférieur.

• La fissuration dans la plèvre ou le péritoine.
• La fistule bilio-kystique

• La rupture: survient spontanément ou après un effort, un traumatisme ou une ponction, dans :
* La cavité péritonéale.
* Les organes creux.
* La plèvre.
* Les voies biliaires.
* Les bronches.

VII-TRAITEMENT :

A. Traitement médical
Strictement réservé à quelques formes de polykystose inopérable : Benzimidazoles.

B. Traitement chirurgical (radical)

But
1. Tuer le parasite.
2. Traiter la cavité résiduelle et ses éventuelles complications par le Formol, l'eau oxygéné et le SSH (20%)

Méthodes

1. Techniques avec préservation du péri-kyste:
S'adresse aux kystes jeunes à paroi souple et à certains kystes d'accès difficile.
=> Résection du dôme saillant avec ou sans drainage de la cavité résiduelle.
=> Drainage interne par anastomose cholédoco-duodénale, cholédoco-jéjunale ou kysto-jéjunale.

2. Techniques avec exérèse du péri-kyste:
=> Kystectomie totale.
=> Péri-kystectomie.
=> Péri-kysto-résection ou hépatectomie réglée.


Revenir en haut
thinks
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 96
Point(s): 8
Moyenne de points: 0,08

MessagePosté le: Jeu 30 Déc 2010 - 22:19    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

CANCER DU COLON

Introduction :

Ensemble des tumeurs malignes de la partie terminale de l’intestin entre la jonction iléo caecale et la jonction recto sigmoïdienne (situé à 15cm de la marge anale), l’adénocarcinome en représente l’essentiel. Le cancer du colon constitue 65% d’une même entité le : Cancer colorectal
Cancer fréquent
Grave

Epidémiologie

Descriptive :

Dans la population mondiale le cancer colorectal occupe la quatrième place chez l’homme après celui du poumon, de l’estomac et de la prostate et la troisième place chez la femme après le cancer du sein et du col. L’incidence du cancer colorectal est environ trois fois plus grande dans les pays développés (à l’exception du Japon) que dans les pays en voie de développement. En France le cancer colorectal occupe la première place
Le sex-ratio est environ 1,5.
L’âge moyen au diagnostic est de 69,5 En France et de 50 à 52 ans au Maroc .Rare avant 50 ans en occident ( 6 ,% des cas), alors qu’au Maroc 25% des malades ont moins de 40 ans dans la plupart des séries hospitalières

Causale :

Facteurs protecteurs : fruits et légumes verts, activité physique,
Facteurs favorisants : apport calorique excessif, régime riche en protéine animales sédentarité
Hérédité

Populations à risque :

• Risque très élevé : les formes familiales :
-Formes compliquant la polypose adénomateuse familiale (PAF) : la PAF évolue inéluctablement vers la dégénérescence mais ne constitue que moins de 1% des cancers colorectaux
-Formes familiales sans polypose : syndrome de lynch ou HNPCC : Reconnu par les critères d’Amesterdam II:
-Au moins trois sujets atteints d’un des cancers suivants : colon rectum, endomètre, intestin grêle, voies urinaires
-Unis deux à deux par un lien de parenté de premier degré
-Sur deux générations
-Un des cancers découvert avant 50 ans

• Risque élevé : antécédents familiaux de polype ou de cancer avant 60 ans chez un apparenté de premier degré, antécédent personnel de polype ou de cancer du colon et du rectum, colite inflammatoire

• Risque moyen : celui de la population général : la stratégie est fonction du risque et du coût financier et de la rentabilité de la stratégie


Etats Précancéreux

 Lésions macroscopiques pouvant dégénérer :
Adénomes polypoides
Adénomes plans

 La séquence adénome – adénocarcinome est admise et la survenue du cancer se fait selon le schéma suivant :

Épithélium normal → Foyer de cryptes aberrantes → Adénome → Dysplasie → Adénocarcinome → Carcinome Métastatique

Ce schéma est surtout vrai dans les pays à haut risque et la fréquence des cancers développés sur un adénome est de 60 à 80 % . Dans les pays à faible risque les cancers sans adénome préexistant dits de novo serait plus fréquent .La dysplasie est la lésion précancéreuse commune à toute les voies

Anatomie Pathologique

-Siège : prédominance sur la partie gauche du colon en particulier le sigmoïde dans les pays occidentaux
-Macroscopie : forme ulcéro bourgeonnante et infiltrante est la plus fréquente, mais un mode de développement peu prédominer
-Microscopie l’adénocarcinome Liébekuhnien représente 95%des cancers du colon : selon le degré de mucosécretion et le caractère d’organisation des cellules (structures glandulaires, massifs cellulaires, cellules isolées) on distingue : l’adénocarcinome bien, moyennement différencié et peu ou indifférencié
-Extension locale : l’extension latérale touche tour à tour les différentes tuniques : muqueuse, sous muqueuse, musculaire, sous séreuse ou graisse péri colique, séreuse puis les organes de voisinage.
-Extension lymphatique : se fait dans les ganglions péri coliques juxta tumoraux puis de proche en proche vers les ganglions intermédiaires puis ceux à l’origine des vaisseaux mésentériques supérieurs
-Extension péritonéale : Carcinose
-Emboles vasculaires
-Extension hématogène : métastases hépatiques pulmonaires, cérébrales …..

Classifications

• TNM (UIC 2002) pour les cancers colorectaux

Tumeur primitive

Tis : carcinome in situ avec ou sans atteinte de la lamina propria
T1 : atteinte de la sous muqueuse
T2 : atteinte de la musculeuse
T3 : atteinte de la sous séreuse ou de la graisse péri colique pour les parties non péritonisées ou du méso rectum
T4 : atteinte directe des organes de voisinage ou perforation du péritoine viscéral

Ganglions régionaux

NX pas d’évaluation ganglionnaire
N0 pas de métastases ganglionnaires
N1 1 à 3 ganglions régionaux atteints
N2 4 ganglions régionaux atteints ou plus
(Les dépôts du méso rectum ou graisse péri rectale sont considirés pN s’ils ont l’aspect et les contours réguliers d’un ganglion

Métastases

M0 pas de métastase
M1présence de métastases (l’atteinte des ganglions iliaques ou lombo aortiques est considirés comme M1)

• Classification de DUKES encore utilisée pour sa simplicité
Dukes A : tumeur infiltrant la muqueuse et s’arrête à la musculeuse sans la dépasser (équivalent Tis T1 T2)
Dukes B : atteinte au-delà de la sous séreuse (T3 T4 )
Dukes C : atteinte ganglionnaire (N1 ou N2 quelque soit T , mais M0)
Dukes D métastases à distance



Diagnostic

Interrogatoire : recherche outre un antécédent familial ou personnel de cancer ou de polype intestinal

Des signes d’appel :

-Douleurs abdominales vagues ou fixes en regard d’un segment du cadre colique il peut s’agir d’une douleur évoluant par crises intermittentes, augmentant progressivement d’intensité et cédant après une débâcle de diarrhée ou de gaz
-Troubles du transite à type de constipation récente, ou de constipation ancienne mais récemment aggravée, ailleurs il s’agit d’une diarrhée ou fausse diarrhée, parfois alternance diarrhées constipation
-Saignement intestinal (patent) : melaena ou ectorragies
-Anémie traduisant un saignement occulte : anémie hypochrome microcytaire
-Altération de l’état général
-Complications : occlusion, perforation
- Fièvre inexpliquée parfois
- Métastases à distance

Signes d’examen physique : l’examen physique recherche
Masse palpable en regard du cadre colique : masse de la fosse iliaque droite ou gauche
Ganglion de Troisier
Hépatomégalie métastatique
Ascite
Le TR recherche une tumeur de la jonction recto sigmoïdienne prollabée, un nodule de carcinose

Exploration Colique :

 La colonoscopie : visualise la tumeur, et permet d’en faire la biopsie. Elle permet en outre l’exploration de tout le colon et peut mettre une un autre cancer colique synchrone dont la fréquence est de 3à 10% ou un ou plusieurs polypes

 La recto sigmoidoscopie : permet de dépister les tumeurs recto sigmoidiennes à les mêmes complications que la colonoscopie totale et doit être complétée par celle-ci elle est donc peu utile

 Le lavement baryté : sa sensibilité est faible pour les tumeurs du stade 0 et I, ne permet pas un diagnostic histologique. Il est surtout indiqué quand la colonoscopie a échoué ou quand elle est impossible ou dangereuse à faire. Il est également indiqué en cas de sténose, de suspicion de perforation ou de fistule sous réserve d’utiliser un produit hydrosoluble

 Colonoscopie virtuelle (reconstruction à partie d’images TDM ou IRM) ne permet pas un diagnostic histologique, il pourra remplacer le LB

Bilan d’Extension

-Marqueurs tumoraux (ACE) :élément de référence pour le suivi, l’augmentation concomitante des phosphatases alcaline doit évoquer l’existence des métastases hépatiques
-Echographie abdominale : pour la détection de métastases hépatiques, ovariennes ou péritonéales
-TDM examen de 2eme intention
-La radiographie thoracique : examen de première intention pour la détection des métastases pulmonaires

Formes Cliniques :

• Formes topographiques :
-Le cancer de la valvule iléo caecale : syndrome de Koenig voir occlusion du grêle
-Cancer du caecum : est souvent diagnostiqué au stade de masse palpable de la fosse iliaque droite, anémie ou abcédation
-Cancer du sigmoide , saignement fréquent

• Formes compliquées
• Occlusion intestinale

Perforation in situ entraîne un abcès péri tumoral avec signes de suppuration profonde, la perforation diastasique entraîne une péritonite généralisée
Fistules entércutanées, coloduodénale, colovésicale,

Traitement
Les moyens
La chirurgie :
Hémi colectomie droite
Hémi colectomie gauche
Colectomie segmentaire centrée sur la colique supérieure gauche
Colectomie segmentaire centrée sur le tronc des sigmoïdes
Chimiothérapie systémique
_________________
http://coursresidanat.blogspot.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
feri
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2010
Messages: 1
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Ven 31 Déc 2010 - 09:04    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

Bonjour chers amis et chères amies

moi je voudrais passer le résidanat de rabat 2011 mais je n'ai aucune idée sur les dates,c'est quelle péroide en général??

Merci par avance


Revenir en haut
Guennoun82
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 209
Sexe: masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Lun 3 Jan 2011 - 18:15    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

CANCER DU RECTUM

Introduction
• Cancer fréquent de l'homme avec les cancers du côlon.

1. Anatomie pathologique
• Etiologies : Lésions prédisposantes
o Polypes.
o Tumeurs villeuses : => Dysplasies légère, modérée. => Dysplasie sévère (K in situ). => Adénok
o Polypose familiale généralisée :
o Rectocolite ulcéro-hémorragique.

. Types :
• Adénocarcinome lieberkuhnien : Bien différencié, moyennement ou indifférencié (de mauvais pronostic).
• Adénocarcinome mucipare.
• Cancer de l'anus :
o Partie supérieure : Epithélium glandulaire => Cancer glandulaire.
o Partie inférieure : Epithélium malpighien => Cancer malpighien.

2. Symptomatologie (très variable)
• Sd rectal (très évocateur) :
o Rectorragies d'apparition récente.
o Emissions glaireuses.
o Faux besoins.
o souvent associé à ce Sd : Epreintes.
• Troubles du transit :
o Constipation, diarrhée ou alternance diarrhée-constipation +++.
o Incontinence anale.
• Troubles atypiques :
o Sd hémorroïdaire.
o Sd fissuraire.
• Cas particulier de la jonction recto-sigmoïdienne :
o Complication inaugurale :
- Perforation (péritonite).
- Occlusion.
3. Examen clinique
• Interrogatoire +++
o Signes fonctionnels. + ATCD personnels et familiaux +++.
• Examen
o Palper abdominal : Recherche d'une dissémination (carcinose péritonéale).
o Auscultation (BHA diminués, augmentés).
o TR et TV +++ :
 Rechercher des anomalies de la marge anale, du cadre anal.
 Explorer : Le bord supérieur du sphincter et Toutes les faces du rectum.

=> Lésion très symptomatique :
- Ulcéro-bourgeonnante en lobe d'oreille.
- Polype dégénéré.
- Ulcérée.
=> 2 points essentiels :
- La lésion repose sur une base indurée.
- Elle est hémorragique et friable au TR.

o Pronostic :
=> Mobilité de la tumeur par rapport au rectum, organes de voisinage.
=> Distance du pôle inférieur de la tumeur par rapport à la marge anale : 4-5 cm (2 phalanges) de distance permet de garder les voies naturelles lors de l'intervention chirurgicale.
• Palpation au TR d'un polype, d'une tumeur villeuse.
• Regarder la couleur des selles, rechercher du sang sur le doigtier.
• Chez la femme, compléter l'examen par un TV + ou - TV et TR associés.



4. Examens complémentaires
• rectoscopie : Biopsie de la lésion.
o Coloscopie: Recherche d'autres polypes.
• Echoendoscopie :
o Permet de classer la tumeur en T1, T2, T3, T4.
o Recherche des adénopathies.
o Intérêt : Les cancers T1 (ne dépassant pas la sous-muqueuse).
• TDM abdomino-pelvien :
o Recherche des métastases hépatiques ++.
• ACE :
o Dans la perspective de la surveillance post-opératoire.

BILAN D’EXTENSION
- LOCO-RÉGIONALE : Echographie endo-rectale
- À DISTANCE :
• Echographie hépatique.
• TDM.
• Radiographie du thorax

CLASSIFICATION ANATOMO-PATHOLOGIQUE (ASLER et COLLER)
• Stade A : cancer limité à la muqueuse
• Stade B1 : cancer envahissant la musculeuse sans la traverser
• Stade B2 : cancer dépassant la musculeuse
• Stade C1 : tumeur n’ayant pas envahi toute la paroi mais avec envahissement ganglionnaire
• Stade C2 : tumeur envahissant toute la paroi avec envahissement ganglionnaire

5. Formes particulières
• Cancer recto-sigmoïdien :
o Perforation.
o Occlusion.
• Cancer anal :
o Sd fissuraire.
o Sd hémorroïdaire.
6. Traitement
• Radiothérapie :
o Traitement pré-opératoire.
o Diminue la fréquence des récidives locales.
• Laser ou coagulation :
o Traitement palliatif.
• Chirurgie :
o Doit être précédée d'une radiothérapie pré-opératoire
o Types de chirurgies :
- Amputation abdomino-périnéale : => Avec colostomie iliaque définitive.
- Résection antérieure du rectum :
=> Avec abaissement du côlon sigmoïde.
=> Anastomose colo-rectale voire colo-anale.

Indications:
RADIOTHÉRAPIE : En pré-opératoire
CHIRURGIE :
• Tumeur à < 4 cm de la marge anale : amputation abdomino-périnéale
• Tumeur du 1/3 supérieur : résection simple avec anastomose colorectale
• Tumeur du 1/3 moyen : anastomose colo-anale
LASER : si malade inopérable

Conclusion :
• Pronostic :
- 50% de guérison des cancers du rectum à 5 ans.
- 30% de guérison à 5 ans si métastases (exérèse des métastases).
• Surveillance :
- Echographie hépatique tous les 3 mois.
- ACE tous les 2 mois.
- Coloscopie tous les ans.


Revenir en haut
medrabat
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2006
Messages: 106
Localisation: Rabat
Point(s): 3
Moyenne de points: 0,03

MessagePosté le: Mar 4 Jan 2011 - 19:23    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

les questions posées lors des deux dernieres sessions de 2009 Rabat??merci
_________________
avec tout l'espoir d'un avenir plus promettant...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Guennoun82
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 209
Sexe: masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 5 Jan 2011 - 18:24    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

qoui de neuf , pas de date ?

Revenir en haut
badrigoal
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2010
Messages: 68
Localisation: rabat
Sexe: masculin
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: Mer 5 Jan 2011 - 22:07    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

cher guennoun82 ya rien
ghir thenna
c pour AVRIL / MAI


Revenir en haut
badrigoal
actif
actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2010
Messages: 68
Localisation: rabat
Sexe: masculin
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: Ven 7 Jan 2011 - 09:08    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

had l forum na3ss khassou chwia t nachat

Revenir en haut
Guennoun82
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 209
Sexe: masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Ven 7 Jan 2011 - 09:25    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

bonjouuuuuuuuuuur

Revenir en haut
medrabat
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2006
Messages: 106
Localisation: Rabat
Point(s): 3
Moyenne de points: 0,03

MessagePosté le: Sam 8 Jan 2011 - 18:58    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

apparemment cette rubrique sendort t il faut la réanimer,passez moi le bistouri SmileSmile !!
en fait si qqn pouvait nous poster les questions de residanat des deux sessions de 2010 de rabat.merci davance et bougez les amis!!
_________________
avec tout l'espoir d'un avenir plus promettant...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Guennoun82
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 209
Sexe: masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Sam 8 Jan 2011 - 21:14    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

elle est drooole cette prépa avec un article par jour Smile

Revenir en haut
hanane.elgu
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2009
Messages: 22
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 9 Jan 2011 - 14:29    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

QUESTIONS D EXAMEN DES SESSIONS PRÉCÉDENTES : RABAT

2008 :

Anatomie:
contenu du creux axillaire
segmentation pulmonaire
contenu de la loge rénale
contenu de la loge prostatique

Biologie:
ADN:structure, étapes et régulation de l'expression génétique
Bilirubine:métabolisme, classification des ictères
ABO,Rhésus: Diagnostic, applications
Exploration biologique de l'inflammation

médicale:
calendrier vaccinal au maroc
epilepsie:classification et principes de traitement
diarrhés chroniques de l'adulte :conduite diagnostic
coeur pulmonaire chronique:diagnostic et prise en charge

chirurgicale:
cholécystite aigue:diagnistic et principes de traitement
complications de l'ulcere gastroduodénal:diagnostic et principes se traitement
ostéomyélite aigue:diagnostic et principes de traitement
cancer de thyroide:classification anatomopathologique et principes de traitement



2007 :

anatomie: segmentation hépatique
veine porte: origine, trajet et rapports
artere hypogastrique: origine, trajet et branches collatérales viscérales
rectum: configuration et rapports

biologie: secretion gastique: régulation
marqueurs tumoraux: définition, classification, signification sémiologique
glycémie: régulation
hemoglobine humaine: aspects génétiques

médicales: hypertention arterielle secondaire:étiologies
vaccinationprincipes, indication calendrier national
palidisme: épidémio, diagnostic
thrombose veineuse des MI: diag et trt

chirurgicale: hemorragie du post partum: diag, étiologies et p.e.c
Kc du colon: diag. trt
trt chir de la RCH: indications principales méthodes chir
cholécystite aigue: diag. et principes thérapeutiques

Urgento medicale:2007
1) Hémorragies meningées.
2) Accidents des anti-coagulants.

Urgento chirurgicale:2007
1) Brulures caustiques de l'oesophage.
2) Luxation du coude.


2005:

anatomie: vascularisation de l'utérus; les rapports passifs du genou; configurationexterne des poumons; bloc duodéno-pancréatique et ses rapports.
biologie: groupes érythrocytaires, caractéres distinctifs des différents plasmodiums, hémostase; amniogénèse et uréogénèse.
medecine: cancer bronchique primitif,ATB, nanisme et retard de croissance, l'amibiase intestinale.
chirurgie: cancer du col; mégaoesophage; brulures caustique oesogastriques; cancer prostate.

2004:

anatomie: loge splénique; thyroide; hanche; vasculariation hémisphére cérébraux.
biologie: axe hypoth-hypophysaire; hémostase; hémolyse; effets physicochimiques des radiations ionisantes.
medecine: kc primitif foie; RGO: dc et complications; signes de l'HTP; les effets secondaires des AINS.
chirurgie: sd de LERICHE; fistules arterioveineusesdes mb inf; signes précurseurs d'1 rupture d'anévrysme de l'aorte abd ss rénale; formes cliniques d'insuffisance entéro-mésentérique.

2003 :


reponse immunit
immunoglobulines
effets biol des radiat
exploration de la coagulation
constit du tronc coeliaque
segmentation du poumon
oeos thoracik
rapports et vasc de la thyroide
hepatite virales c
miliaire tbk
ictere cholest
maladie coeliaque de l adulte


2002:

vasc de l estomac
branches termineles du median
oesoph thor
rapports post du creux poplite
sheme de biosynth de l hemoglobine
virus de la grippe
processus de defense cellulaire antiinfec et anti parasit
systeme de groupes sanguins et applications ds transf
basdow:clinique
pleuresie serofibrineuse dc + et etiol
complications de la corticoth
anemie de biermer
dg clinique et paracliniq
fracture de la diaph humerale
cancer du bas rectum:dg +
et modalites du tt
cancer de l estomac dg+
angiocholite lithiasique dg + et tt

2001

creux poplite
faisseau pyramidal
vx et innervation de la glande mamaire
la veine porte
calcium:metabolisme et regulation
enzymes de la cholestase
amniocenthese
systeme du complement
rachitisme carentiel commun
endocardies infect:dg,
dg et trait de la leptospiorose icterohémorrgiq
facteurs pronostic de la maladie d hodgkin
tum benignes du foie
cancer de la prostate
complicat des ulcers gastroduodenaux
anevrisme de la ss renale et de la poplite
urgences:
dc et trait d une monoarthrite
dc et trait de l idm
dc et trait d une grosse bourse aigue
dc et trait d une luxat de l epaule


2001:

articulation scapulo humerale:anat descriptive
les voies de la sensibilite profondes
le nerf median:origine traj et term
contenu scarpa
adn:struc role
systeme des groupes eryth
systeme ABO: applications ds transfusion
actions tissulaires des rx ionisantes
bases geneti de la carcinogenese
tbk urogenitale
accid de la transfusion
complications cardiac de l hyperth
icteres cholest
adk de l antre gastrique
lithiase urinaire
infarctus entero mesenterik
complicat des frac du bassin

2000:

les ligaments du genou
branche post du radial
contenu de scarpa
oesoph thoracique
adn:struc et fonct
absorptio sodium
role de la neoglucogenese ds
la regulation de la glycemie
sida
meningite tbk dg et tt
rch:dc positif et differentiel
hepatites virales
formes cliniques des appendicites
hernie hiatale dg+ et tt
sigmoidites:coplicat et tt
arterite diabetique des mb inf


Revenir en haut
hanane.elgu
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2009
Messages: 22
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 9 Jan 2011 - 14:30    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

QUESTIONS RESIDANAT DE CASA
Septembre 2006

ANATOMIE :

- Le pédicule pulmonaire: description et rapports.
- Les muscles intrinsèques du larynx: insertion ; innervation et action.
- Le nerf récurent droit: origine, trajet et rapports.
- Le canal hépato cholédoque: origine, trajet, terminaison et rapports.

BIOLOGIE:

- Exploration de la coagulation.
- Les hormones thyroïdiennes: synthèse, régulation, effets biologiques et exploration.
- L'équilibre phosphocalcique: métabolisme, régulation, exploration.
- Les médiateurs chimiques de l'inflammation.

MEDECINE:

- Infections urinaire chez le nourrisson.
- Diagnostic d'une première poussée de la rectocolite hémorragique. (RCH)
- Angor d'effort stable.
- Sciatiques discales.

CHIRURGIE:

- Hématome extra durale : diagnostic et traitement.
- Cancer du cavum: diagnostic et principes du traitement.
- Lithiase de la voie biliaire principale: diagnostic et principes du traitement.
- Traumatisme du rachis cervical inférieur: diagnostic et principes du traitement.

Urgences:

Médecine :

CAT devant une insuffisance hépato-cellulaire aigue.
Tamponnade.

Chirurgie :

CAT devant un polytraumatisé.
Hernie inguinale étranglée.

Question résidanat 2007 2éme session

anatomie:
Vascularisation artérielle de l'estomac
vascularisation artérielle et lymphatique du sein
pli du coude
articulation scapulo-humérale


BIOLOGIE:
Régulation thermique
polynucléaires:morphologie et fonction
débit cardiaques et facteurs de régulation
régulation de la glycémie


Décembre 1999:
anatomie:
- le plan profond du pli du coude
- la VCI: trajet-terminaison - collatérales
- anatomie du segment antérieur du globe occulaire
- creux poplité: limites et contenu

biologie:
- hormones thyroidiennes: biosynthese , régulation et effets biologiques
- principaux mécanismes d'interaction des rayonnements X avec la matière biologique
- le globule rouge: morphologie et exploration
- la coagulation : physiologie et exploration

médecine:
- RAA: traitement
- pleurésie sérofibrineuse TBK : diagnostic
- hépatite virale C: diagnostic +, évolution
- fièvre typhoide: diagnostic et TTT

chirurgie:
- luxation de l'épaule: diagnostic, TTT, complications
- varices des MI: diagnostic +; diagnostic différentiel
- fracture ouverte de jambe: diagnostic, TTT, complications
- complicationd du kyste hydatique du foie: diagnostic, TTT

urgences et CAT:
- méningite purulente aigue à méningocoque : diagnostic et TTT
- rupture utérine: diagnostic et TTT
- CAT devant un oedème aigu du poumon cardiogénique
- CAT devant un anévrysme de l'aorte abdominale sous-rénale.

Juillet 2000:
anatomie:
- artères de la petite courbure gastrique
- plexus brachial: systématisation et rapports
- pédicule hépatique: anatomie descriptive et rapports
- la vascularisation du nerf optique

biologie:
- régulation hormonale de la glycémie
- effets biologique des rayonnements ionisants
- role du rein ds l'équilibre acide-base
- absorption intestinale( en dehors des lipides)

médecine:
- le sida: signes cliniques, diagnostic sérologique
- étiologies des IC gauches
- TTT de l'infection urinaire de l'enfant
- staphylococcie PP: diagnostic +

chirurgie:
- complications du KHF
- TTT du cancer du rectum
- cancer invasif du col utérin: diagnostic, principes TTT
- cancer du sein ds sa forme nodulaire: diagnostic+, bilan d'extension

urgences et CAT:
- OAP d'origine cardiaque: diagnostic+, étiologique et différentiel
- volvulus du sigmoide
- CAT devant une DHA du nourrisson
- CAT devant une plaie de la main

Avril 2001:
anatomie:
- artère utérine: origine, trajet, terminaison, branches collatérales, rapports
- articulation de l'épaule: rapports antérieurs
- les surfaces articulaires et les fonctions du coude
- le creux poplité

biologie:
- Ig: classification et structure
- effets biologiques des rayonnements ionnisants
- hémostase primaire: physiologie et exploration
-la filtration glomérulaire

médecine:
- TTT de l'ulcère bulbaire non compliqué
- néphrose lipoidique de l'enfant: TTT et évolution
- les hépatites virales aigues: diagnostic + et étiologique
- maladie de hodgkin: diagnostic + et étiologique

chirurgie:
- cancer invasif du col utérin; diagnostic, évolution
- fractures ouvertes de jambe: classification, TTT et évolution
- cancer du colon droit: diagnostic et TTT
- complications urinaires des traumatismes du bassin: diagnostic

urgences et CAT:
- embolie pulmonaire aigue
- appendicite aigue
- CAT devant les vomissements du nourrisson
- CAT devant un sundrome de Volkman

Octobre 2002:
anatomie:
- rétro-péritoine: définition, limites et contenu
- vascularisation de la glande thyroide
- tronc coeliaque: constitution et rapports
- distibution du plexus lombo-sacré

biologie:
- radio-protection en imagerie médicale
- physiologie de l'hémostase
- cycle menstuel
- thermorégulation: modes de transfert de la chaleur chez l'homme

médecine:
- hémiplégies: diagnostic + et étiologique
- rougeole: diagnostic et TTT
- HTA essentielle de l'adulte: stratégie TTT
- PFLA: diagnostic et TTT

chirurgie:
- cancer du sein: facteurs pronostiques et TTT
- traumatisme du rachis cervical inf: daignostic et TTT
- KHP: diagnostic et TTT
- sd de la queue de cheval: principales étiologies et TTT

urgences et CAT:
- bronchiolite aigue du nourrisson
- HED: diagnostic et TTT
- CAT devant une méningite à liquide clair
- CAT devant une hémorragie génitale chez la femme en période d'activité génitale

Juin 2003:
anatomie:
- artère humérale au nv du coude
- artère utérine: origine, trajet, branches terminales et rapports anatomiques
- ligament large: contenu et rapports anatomiques
- vascularisation rétinienne

biologie:
- hormones thyroidiennes: effets biologiques
- régulation de la glycémie
- spermatogenese
- radioprotection

médecine
- TBK pulmonaire commune: diagnostic + et bilan TTT
- fiévre typhoide: diagnostic
- diagnostic étiologique des purpuras de l'enfant
- diagnostic et TTT du RAA

chirurgie:
- fractures du scaphoide carpien: diagnostic +, complications, ID TTT
- cancers de la thyroide: diagnostic et TTT
- ictéres rétentionnels: clinique, étiologique, et TTT
- diagnostic clinique et scannographique de l' HSDC

urgences et CAT:
- l'acidocétose diabétique
- hernie inguinale étranglée
- CAT devant un erytheme noueux
- CAT devant une fracture ouverte de jambe.
2007 ET 2008

questions mars 2008

anatomie

corps thyroide
caecum
anatomie macroscopique de l'oeil
artere axilaire

biologie

metabolisme bilirubine
secretion gastrique
vit b12
regulation glycemie

medecine

insuffisance cardiaque
sd glomerulonephretique aigu
thrombopenie idiopathique de l'enfant
les anticoagulants

chirurgie

adenome de prostate
cancer du rein
fracture pouteau colles
complications kyste hydatique du foie

urgences

insuffisance rénale aigue
convulsions febriles du nourisson CAT
fracture ouverte de jambe CAT
volvulus du sigmoide

questions casa 2007

anatomie

tronc porte: description et rapports
artère renale: rapports
oesophage sous azygo-aortique: rapports
coecum: description et rapports

biologie

lipoproteines plasmatiques exploration
sodium : bilan et repartition
eau: bilan repartition
antibiotiques: mecanismes d'action

medecine

hypertension portale: diagnostic et étiologies
thrombose veineuse profonde
primoinfection tuberculeuse
ulcère duodenal


Revenir en haut
hanane.elgu
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2009
Messages: 22
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 9 Jan 2011 - 14:31    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

voici les questions posées le 24/11/08 RESIDANAT FES

anatomie:

- Le nerf grand sciatique
- Le nerf radial
- La vascularisation arterielle et lymphatique de l estomac
- La loge rénale


biologie :

- Régulation du débit cardiaque
- Immunité cellulaire
- Régulation de la glycémie
- Hémostase primaire : physiologie et explorations

médecine admissibilité:

* maladie de parkinson: manifestations cliniques et traitement
* leptospirose : diagnostic positif
* les splénomégalies: orientation diagnostique
* maladie de Behcet : les manifestations cliniques

chirurgie admissibilité:

* les occlusions néonatales
* les fractures ouvertes de la jambe: complications
* les complications des ulcères duodénaux et principes thérapeutiques
* les complications du kyste hydatique du foie

urgences fes :
medicale:
CAT devant intoxication au CO
CAT DEVANT HEMIPLEGIE BRUTAL


CHIRURGICAL:
CAT DEVANT TRAUMATISME CRANIEN GRAVE
GEU


Celles du 11/12/2007
ANATOMIE
1- Le petit épiploon.
2- Le polygone de Willis.
3- L'articulation du genou.
4- Le nerf radial.

BIOLOGIE
1- Régulation de la pression sanguine artérielle.
2- Régulation de la glycémie.
3- La thermorégulation.
4- L'immunité cellulaire

PATHOLOGIE MEDICALE
1- La maladie de Biermer : diagnostic positif.
2- Diagnostic étiologique des méningites à liquide clair.
3- Diagnostic clinique et biologique du diabète sucré.
4- Diagnostic des AVC ischémiques.

PATHOLOGIE CHIRURGICALE
1- Moyens thérapeutiques et leurs indications dans le cancer du rein.
2- Péritonites aigues généralisées : diagnostic étiologique et traitement.
3- Lésions méniscales : clinique et traitement.
4- Diagnostic et traitement d'une lombosciatique d'origine discale

ADMISSION

URGENCES MEDICALES
1- Diagnostic et prise en charge d'une embolie pulmonaire.
2- Conduite à tenir devant des céphalées aigues.

URGENCES CHIRURGICALES
1- Les fractures ouvertes de la jambe : anapath et traitement.
2- diagnostic et conduite à tenir devant une crise d'éclampsie

et celles du 02/07/2007
Anatomie
1. Péricarde.
2. Pédicule hépatique.
3. Région carotidienne.
4. Le pli du coude.

Biologie
1. Régulation de la tension artérielle.
2. Régulation du débit cardiaque.
3. Mécanismes d'adhésion cellulaire.
4. Régulation du calcium.

Médecine
1. Diagnostic positif de la leptospirose ictéro-hémorragique.
2. Hypertension portale : Diagnostic positif et étiologique.
3. Diagnostic positif et différentiel de l'asthme.
4. Phéochromocytome : Diagnostic positif et traitement.


Chirurgie
1. Diagnostic positif du cancer de la vessie.
2. Tumeurs rénales : Diagnostic positif et types histologiques.
3. Cancer de l'estomac : Facteurs de risque et diagnostic positif.
4. Tuberculose péritonéale : Diagnostic positif et traitement.
Admission - Urgences médicales
1. CAT devant une hémorragie digestive par rupture des VO
2. CAT devant une intoxication au CO.

Admission - Urgences chirurgicales
1. CAT devant un hématome rétroplacentaire.
2. CAT devant une occlusion intestinale aigue


Revenir en haut
hanane.elgu
débutant
débutant

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2009
Messages: 22
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 9 Jan 2011 - 14:31    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

Bonne chance et bon courage tout le monde Smile

Revenir en haut
fatisoufi
Lune
Lune

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2010
Messages: 192
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: Mar 11 Jan 2011 - 00:09    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat Répondre en citant

salam
es ce ke kelkun a la xie gyneco obstetricale


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:13    Sujet du message: entraide pour residanat 2011 rabat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> Actualités professionnelles et concours -> Spécial RESIDANAT et INTERNAT Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 13238, 239, 240  >
Page 12 sur 240

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com