Médecins du Maroc Index du Forum Médecins du Maroc
Site spécialisé en diffusion d'information sur les actualites des Médecins et de la Médecine au Maroc
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Médecins du Maroc 
Bienvenue sur le forum des médecins du Maroc : nous cherchons des modérateurs pour le forum si vous êtes intéressé contacter l'administrateur
colorants fluorescents pour mesurer le taux de cholestérol

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> E-bibliothèque -> News & Recherches
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
malika-doc
Etoile
Etoile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2007
Messages: 685
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Ven 18 Avr 2008 - 20:47    Sujet du message: colorants fluorescents pour mesurer le taux de cholestérol Répondre en citant


http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/54017.htm

La possibilité pour les médecins généralistes de proposer à leurs patients un test immédiat et précis de leur taux de cholestérol semble se rapprocher. En effet, L3 Technology, une spin-out du laboratoire de Daresbury du conseil de recherche Science and Technology Facilities Council (STFC) vient d'obtenir un deuxième tour d'investissement d'un montant de 1,75 million de livres (environ 2,2 millions d'euros), afin, in fine, de commercialiser sa technologie d'analyse par fluorescence du taux de cholestérol.
On sait qu'il existe plusieurs types de cholestérol et que tous ne jouent pas le même rôle : un équilibre entre "bon" (HDL pour High Density Lipoproteins) et "mauvais" (LDL pour Low Density Lipoproteins) cholestérol est nécessaire pour la santé ; mais un excès de "mauvais" cholestérol peut contribuer de façon importante à une augmentation du risque d'athérosclérose ou d'accident cérébrovasculaire. Jusqu'à présent, au Royaume-Uni, les tests disponibles en vente libre ne permettent pas de distinguer bon et mauvais cholestérols tandis qu'une analyse sanguine effectuée en laboratoire nécessite une prise de sang et un délai de plusieurs jours. La technologie développée par L3 Technology devrait permettre d'analyser le taux de cholestérol d'un patient, dans le cabinet même du médecin, dans un délai d'une minute et en prélevant seulement une goutte de sang grâce à une piqûre d'épingle. Le système fonctionne en plaçant le sang dans une cartouche qui est ensuite insérée dans un petit analyseur de table, le MiniLab. Outre les sous-fractions de cholestérol et les lipides, l'appareil devrait être capable de mesurer d'autres constituants du sang, en fonction de la cartouche utilisée.
Cette technologie trouve sa source dans une collaboration menée par les scientifiques de Daresbury, au cours des années 90, avec leurs collègues russes de l'Institut de physique Lebedev de l'Académie des Sciences Russe, situé à Moscou. En Union Soviétique, des analyses rudimentaires du taux de cholestérol étaient réalisées en utilisant des colorants lipophiles, selon une méthode développée à l'époque de la guerre froide. Lorsqu'ils se lient à la graisse présente dans une solution, par exemple le sang, ces colorants fluorescent. Si aucune graisse n'est présente, les colorants restent en solution et ne fluorescent pas. Le degré de fluorescence obtenu en illuminant la solution donnait alors une mesure grossière du taux de cholestérol total.
Durant les années 90, Gareth Jones de la Synchrotron Radiation Source (SRS) de Daresbury collabora avec ses homologues russes pour examiner la technologie soviétique. En particulier, il eut recours au synchrotron SRS pour étudier le mécanisme de la fluorescence du colorant lipophile. Son collègue Dave Clarke et lui-même développèrent ensuite un système capable d'identifier différents types de cholestérol. Le conseil de recherche Council for the Central Laboratory of the Research Council (CCLRC qui fusionnera ensuite avec le conseil de recherche Particle Physics and Astronomy Research Council pour former le STFC) breveta la technologie. En 2002, CLIK créa L3 Technology en partenariat avec Anglo Scientific, une société de capital d'investissement spécialisée dans les start-ups technologiques En 2004, L3 Technology reçut un premier tour d'investissement de 1,2 million de livres (environ 1,5 million d'euros), issu d'une part d'un consortium de Venture Capitalists et, d'autre part, du Department of Trade and Industry (DTI, le Ministère du commerce et de l'industrie). L'entreprise est maintenant installée au sein de MerseyBIO, un incubateur de l'Université de Liverpool.
Selon L3 Technology, sa technique de mesure égale en précision les tests traditionnels réalisés en laboratoire. Les scientifiques pensent pouvoir l'étendre à d'autres composants du sang pour peu que ceux-ci puissent être repérés avec un colorant fluorescent.
Le nouveau financement de 1,75 million de livres a été apporté par un groupe d'investisseurs, emmené par la société Catapult Venture Managers et incluant des actionnaires d'Anglo Scientific, le North West Equity Fund (un fonds proposant du capital-risque aux PMEs du Nord-ouest de l'Angleterre) ainsi que des investisseurs individuels privés.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Avr 2008 - 20:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> E-bibliothèque -> News & Recherches Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com