Médecins du Maroc Index du Forum Médecins du Maroc
Site spécialisé en diffusion d'information sur les actualites des Médecins et de la Médecine au Maroc
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Médecins du Maroc 
Bienvenue sur le forum des médecins du Maroc : nous cherchons des modérateurs pour le forum si vous êtes intéressé contacter l'administrateur
Un vaccin contre l'hypertension.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> E-bibliothèque -> News & Recherches
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hannibal
Galaxie
Galaxie

Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2007
Messages: 1 047
Point(s): -1
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer 19 Mar 2008 - 21:41    Sujet du message: Un vaccin contre l'hypertension. Répondre en citant

Un vaccin pour traiter l'hypertension est actuellement expérimenté avec succès par des chercheurs suisses qui publient leurs résultats prometteurs dans la dernière édition de la revue britannique The Lancet.

Bien qu'il existe déjà plusieurs médicaments efficaces pour soigner cette maladie , un vaccin permettrait de solutionner un problème tout simple, comme l'oubli de prendre son médicament, qui explique pourquoi il est parfois si difficile d'abaisser adéquatement la tension artérielle de plusieurs patients.

Selon le chercheur principal de l'étude, Martin Bachmann, entre 50 % et 80 % des hypertendus auxquels on a prescrit la prise quotidienne de médicaments hypotenseurs ne suivraient pas à la lettre leur traitement.

Mis au point par les chercheurs de la société suisse Cytos Biotechnology, le vaccin dénommé CYT006-AngQb est constitué de particules virales auxquelles on a greffé l'angiotensine II, un peptide qui induit la constriction des vaisseaux sanguins et, de ce fait, accroît la tension artérielle.

Ce complexe revêt la forme d'un virus. Il est reconnu par l'organisme comme un agent infectieux. Le système immunitaire s'emploie donc à l'éliminer en induisant la production d'anticorps dirigés contre lui. En neutralisant l'angiotensine II, ces anticorps exercent un effet comparable aux médicaments déjà sur le marché, qui bloquent les récepteurs auxquels se lie le peptide et préviennent ainsi l'expression de son effet vasoconstricteur.

L'effet de ce vaccin, dont la durée d'action est d'environ quatre mois, a été mesuré dans le cadre d'une étude impliquant 72 personnes volontaires souffrant de formes légères ou modérées d'hypertension artérielle.

Elles ont reçu soit une faible dose de 100 microgrammes (µg) du vaccin, soit une dose de 300 g, soit un placebo, sans que ni le prescripteur ni le patient sachent la nature du produit administré. À part le fait que l'administration du vaccin a provoqué quelques réactions bénignes, au site d'injection, et de passagers symptômes similaires à ceux de la grippe chez certains individus, la plus haute dose du vaccin entraînait clairement une réduction de la tension artérielle tout au cours de la journée.

Or cette diminution était encore plus marquée au petit matin, une période critique de la journée où la tension monte en flèche chez tous les individus, mais de façon encore plus prononcée chez les hypertendus. À 8 h, les chercheurs ont noté une diminution de la pression systolique par rapport au placebo.

Pour le spécialiste de l'hypertension, Jacques de Champlain, clinicien-chercheur à l'Institut de recherches cliniques de Montréal et à l'Université de Montréal, le vaccin CYT006-AngQb représente « un premier pas intéressant, une approche thérapeutique originale qui a donné des résultats réels. »

Toutefois, il a souligné que ce vaccin abaisse la tension artérielle, mais ne la corrige pas complètement, car la plupart des hypertendus doivent prendre plus d'un médicament pour contrôler leur tension artérielle : entre deux et trois médicaments qui agissent sur des cibles différentes. Le vaccin ne remplace que l'un d'eux.

« On réussit à corriger l'hypertension par un seul médicament chez à peine 25 % à 30 % des patients. »

À l'instar de spécialistes suédois qui signent un commentaire dans The Lancet, le Dr de Champlain a évoqué les dangers associés aux vaccinations qui doivent être répétées périodiquement, comme c'est le cas avec le vaccin CYT006-A7ngQb.

« Ces rappels peuvent induire des immunisations croisées, des hypersensibilités à des substances auxquelles la personne n'était pas sensible auparavant, a précisé le chercheur. Ils pourront aussi à long terme atténuer l'effet du vaccin. »

Il a néanmoins souligné que « cette découverte ouvre une nouvelle porte » qui pourrait même avoir des retombées sur d'autres maladies chroniques, comme le diabète ou l'athérosclérose, qui nécessitent la prise quotidienne de médicaments.



Nouvelles de © La Presse Canadienne, 2008.
_________________
http://medecine-maroc.xooit.com


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 19 Mar 2008 - 21:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Médecins du Maroc Index du Forum -> E-bibliothèque -> News & Recherches Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com